Microsoft : La fonction Recall retirée des premiers PC Copilot+

La fonction Recall, taillée pour les PC Copilot+, agace un grand nombre d'utilisateurs soucieux de la sécurité de leurs données personnelles. (Crédit Mark H/IDG)

La fonction Recall, taillée pour les PC Copilot+, agace un grand nombre d'utilisateurs soucieux de la sécurité de leurs données personnelles. (Crédit Mark H/IDG)

La fonction Recall controversée sera testée dans le channel Windows 11 Insider avant son lancement.

Microsoft a décidé de supprimer la fonction Recall qui fait polémique de la première vague de PC Copilot+ et de la tester entièrement via le programme Windows Insider avant de la déployer sur les PC des clients. Dans un article de blog publié par Microsoft le 7 juin, et mis à jour le 13 juin, le fournisseur indique que Recall sera désormais disponible « dans les semaines à venir » en avant-première pour le programme Insider. « Nous ajustons le modèle de livraison de Recall afin de tirer parti de l'expertise de la communauté Windows Insider et de nous assurer que l'expérience répond à nos normes de qualité et de sécurité », peut-on lire dans le billet de blog, rédigé à l'origine par Pavan Davuluri, vice-président de Microsoft en charge de Windows et des appareils.

Lancée en même temps que la première vague de PC Copilot+, Recall était la fonctionnalité phare de la mise à jour Windows 11 installée sur les nouveaux terminaux. Utilisant les NPU des processeurs Qualcomm Snapdragon X Elite et des puces ultérieures d'Intel et d'AMD, Recall était une sorte de moteur de recherche pour PC basé sur la capture d'instantanés. En théorie, le concept de Recall était génial, mais son stockage nécessitait de grandes quantités d'espace. Les opposants se sont précipités sur le fait que Recall était activé par défaut, car il prenait constamment des instantanés du bureau et les stockait ensuite dans des emplacements facilement accessibles. Microsoft a alors déclaré qu'elle désactiverait Recall par défaut, qu'elle exigerait Windows Hello pour utiliser Recall et qu'elle exploiterait également le décryptage Just-in-Time pour sécuriser encore plus les données stockées. Microsoft a profité de cette occasion pour faire marche arrière et la dernière mise à jour la fait encore reculer.

Un casse-tête supplémentaire à gérer

L'éditeur affirme qu'il envisage toujours de « rendre Recall (preview) disponible pour tous les PC Copilot+ prochainement ». Mais l'entreprise ajoute que « cette décision doit être en accord avec son engagement à fournir une expérience fiable, sécurisée et robuste à tous les clients et qu'elle attend des retours supplémentaires avant d'offrir la fonctionnalité à tous les utilisateurs de PC Copilot+ ». Malheureusement, il semble que Microsoft a surtout réussi à mécontenter tout le monde : ceux qui espéraient tester et essayer Copilot+, y compris ceux qui ont acheté des PC Copilot+ en précommande, ne pourront pas y accéder ; et ceux qui détestent toujours le concept et qui sont toujours furieux que Recall devienne bientôt un autre casse-tête à gérer.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité