Multi-cloud, SaaS, pénuries : les acteurs du channel auront un rôle crucial à jouer en 2023

Frédéric Fimes est le directeur channel région sud de Veritas Technologies. Crédit photo : D.R.

Frédéric Fimes est le directeur channel région sud de Veritas Technologies. Crédit photo : D.R.

2022 a réservé un certain nombre de surprises (bonnes et mauvaises) et les partenaires, intégrateurs et revendeurs ont fait preuve d'une capacité d'adaptation hors-norme. Pour ces acteurs du secteur, les nouvelles préoccupations de leurs clients sont au coeur de leurs propres transformations. Une nouvelle phase de changement s'annonce, régie par 5 tendances clé du marché de l'informatique professionnelle.

L'innovation continuera de se développer dans la cloud

En 2022, l'adoption généralisée du cloud a participé à l'accélération du rythme des innovations dans le domaine de l'IT, permettant par la même occasion aux intégrateurs de s'étendre et d'asseoir leurs positions sur le marché. Cette situation devrait perdurer en 2023. Les fournisseurs de services cloud, quant à eux, vont poursuivre le lancement de nouvelles fonctionnalités. Afin de ne pas se laisser distancer par leurs concurrents dans leur transition vers des solutions cloud, les entreprises se tourneront vers des acteurs externes possédant l'expertise, les connaissances et le réseau nécessaires pour les aider à mettre en oeuvre des stratégies IT de transformation. Bénéficiant d'une solide réputation dans le secteur, les intégrateurs joueront un rôle plus important en apportant des conseils stratégiques et des services pour que leurs clients puissent choisir les solutions appropriées, et des architectures modernes et optimales. En 2023, les intégrateurs (ISV) semblent bien positionnés pour s'imposer et aider les entreprises à capitaliser sur leurs initiatives cloud.

L'IA et le ML en renfort face à la pénurie de compétences en cybersécurité

En raison de l'augmentation des niveaux de cybermenaces au cours des dernières années, de nombreux professionnels de la cybersécurité se sentent dépassés, certains quittent même le secteur. Ils créent ainsi un déficit de compétences en cybersécurité et laissent les entreprises vulnérables. D'après l'étude (ISC)² Cybersecurity Workforce Study, 3,4 millions de postes seraient encore à pourvoir dans ce domaine dans le monde. D'autres recherches suggèrent que bon nombre de professionnels de la cybersécurité seraient prêts à quitter le secteur en raison du stress ou de l'épuisement professionnel.

Cette augmentation significative du besoin en compétences cyber, combinée à une pénurie de professionnels qualifiés, forcent les entreprises à chercher des solutions alternatives pour faire face à la situation ; et les fournisseurs de services managés (MSP) ne sont pas épargnés. Avec une demande autour de la protection de données qui explose, les MSP chercheront à améliorer leur efficacité grâce à des solutions autonomes. Basées sur l'IA ou encore le Machine Learning, ces dernières sont capables de se réparer et de s'optimiser de façon autonome et automatique, ainsi que de limiter le volume de tâches manuelles à effectuer. En 2023, il faut s'attendre à ce que les MSP participent à combattre la pénurie de talents grâce à la mise en oeuvre de solutions autonomes de gestion des données assurant la disponibilité et la résilience des données de leurs clients face aux ransomwares et autres cybermenaces.

S'associer à des partenaires pour faire face à la complexité du multi-cloud

Les entreprises adoptent de plus en plus souvent des architectures multi-cloud pour améliorer leur agilité, leur flexibilité, ou encore pour soutenir leur rythme d'innovation. D'après certaines recherches, une grande majorité des décideurs IT dans le domaine du cloud à travers le monde auraient adopté une stratégie multi-cloud. Bien que les entreprises puissent désormais suivre, gérer et provisionner les données du cloud via des outils uniques de gestion des données hébergés eux-mêmes dans le cloud, elles doivent encore gérer les relations avec plusieurs fournisseurs de cloud qui peuvent s'avérer aussi fastidieuses que complexes.

En 2023, les entreprises chercheront à se décharger de cette responsabilité et à les transférer aux acteurs du channel, pour centraliser la gestion et simplifier les processus. Généralement, les partenaires assument le rôle essentiel de conseiller et aident leurs clients à évoluer, à s'adapter durant leur parcours multi-cloud, à moderniser les charges de travail, et à minimiser les coûts. Grâce aux conseils stratégiques et à l'expertise de leurs partenaires, les entreprises peuvent profiter des avantages liés au multi-cloud et prendre le contrôle de leurs données tout en éliminant une partie de la charge.

Le « sourcing » va devenir de plus en plus important pour le channel

Les facteurs géopolitiques exerçant une pression sur les chaînes d'approvisionnement internationales, les entreprises auront davantage de difficultés à déterminer - et à acquérir - l'équipement nécessaire pour leurs architectures IT et d'équilibrer leurs charges de travail (dans le cloud et on-premise). Les fournisseurs internationaux qui proposent aussi bien des logiciels que du matériel, ainsi que les fournisseurs de services cloud, sont les mieux préparés pour affronter la situation actuelle grâce à un pouvoir d'achat plus important. Par conséquent, les revendeurs assumeront un rôle d'approvisionnement particulièrement important en 2023. Pour mener à bien cette mission, ils devront être en mesure de proposer à leurs clients des alternatives pratiques, abordables et surtout disponibles, tout en les aidant à y voir plus clair sur leurs environnements on-premise et multi-cloud. De plus, ils devront se familiariser avec les appliances, les offres basées sur le cloud de leurs fournisseurs et échanger régulièrement avec eux pour s'assurer de leur disponibilité.

Les services à valeur ajoutée devront suivre le rythme de l'adoption des SaaS

Les services à valeur ajoutée ont toujours été la clé de la rentabilité pour la plupart des revendeurs, mais l'approche SaaS croît et ne cesse de s'étendre sur les différents marchés. Rien qu'au sein du Fortune Global 2000, 28 entreprises ont laissé leur place à des entreprises plus jeunes, « cloud native », davantage orientées vers le SaaS. Cette tendance sera toujours d'actualité en 2023, et les acteurs du channel devront donc fournir des services plus stratégiques, allant au-delà de la simple gestion courante.

Face aux nombreux défis et attentes des entreprises comme des professionnels de l'IT, les intégrateurs et partenaires revendeurs doivent faire preuve d'une plus grande vigilance et leur assurer un accompagnement toujours plus pointu. Bien que les dernières crises aient favorisé l'évolution de l'écosystème, de nouvelles évolutions restent encore à venir : les ISV et MSP seront alors des alliés puissants pour armer les entreprises et les aider à affronter cette nouvelle année. Toutefois, l'ensemble des problématiques ne se cantonnent pas au channel, et nombreuses sont aujourd'hui les parties prenantes IT à avoir un impact potentiel sur l'avenir des entreprises. Il est nécessaire de s'appuyer sur un réseau solide et de continuer à échanger pour pouvoir appréhender cette nouvelle année.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité