NeoVAD, un nouveau distributeur focalisé sur l'expérience utilisateur

Jérôme Boulon compte sur sa connaissance du marché de la distribution IT pour faire croître NeoVAD. Crédit photo : D.R.

Jérôme Boulon compte sur sa connaissance du marché de la distribution IT pour faire croître NeoVAD. Crédit photo : D.R.

L'ancien directeur commercial de Miel a fondé en juillet dernier le distributeur NeoVAD. Tournée vers les produits d'infrastructures, la société se spécialise dans les solutions d'amélioration de l'expérience utilisateur.

A moins de 50 ans et fort d'une solide expérience du secteur de la distribution IT, Jérôme Boulon voulait se lancer dans l'aventure entrepreneuriale. En juillet dernier, l'homme a franchi le pas. Il a quitté à la mi-juin, et « en bon termes », le poste de directeur commercial qu'il occupait chez le VAD Miel depuis 23 ans pour fonder NeoVAD. « Nous nous spécialisons dans la commercialisation de logiciels d'infrastructures avec pour objectif final d'améliorer l'expérience utilisateur », indique-t-il.

Quatre marques pour débuter

Pour l'heure, le catalogue de l'entreprise n'est constitué que de quatre marques, en commençant par l'éditeur Itexis qui développe des solutions de supervision applicative et de tests de charge sur le ressenti utilisateur. De son côté, Norskale conçoit des logiciels d'optimisation de la performance utilisateur et de réduction des coûts d'infrastructures. Enfin, Zeetim fournit des clients légers et une application d'optimisation des impressions. A ces entreprises toutes françaises vient s'ajouter l'éditeur allemand de solutions de gestion des droits d'accès 8MAN.

« Il s'agit de marques qui ont déjà commencé à mettre en oeuvre une stratégie de distribution one tiers et qui veulent se développer davantage en s'associant à un grossiste », indique le fondateur de NeoVAD. A moins qu'une opportunité ne se présente, le distributeur n'envisage pas de continuer à élargir son catalogue dans l'immédiat. Pour l'heure, son objectif est de faire croître son chiffre d'affaires qu'il ambitionne de porter à 2 M€ pour son premier exercice (18 mois), puis à 4 M€ lors des 12 mois suivants. D'ici 7 ans, le but est de réaliser 20 M€ de facturations.

Attaquer aussi des marchés hors de France

L'atteinte de cet objectif va évidemment passer par différentes étapes, notamment la constitution d'une équipe. Actuellement seul dans l'entreprise, son dirigeant a déjà bouclé ses premiers recrutements, à savoir ceux d'un commercial et d'un directeur commercial qui le rejoindront dans quelques semaines. Dans peu de temps également, Jérôme Boulon va créer une seconde structure, baptisée NeoVAD International. Elle sera chargée de commercialiser les marques référencées par NeoVAD en Afrique et au Moyen-Orient.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Pour contrer les cyberattaques, en particulier les ransomwares, les établissements de santé s'organisent, de la mise en place d'outils de cybersécurité - avec des sauvegardes...

Publicité