Net ralentissement de la croissance attendu pour le marché français de la micro en 2014

Evolution  en volume du marché de la micro-infomatique en France par segments de produits entre 2011 et 2014 (en millions d'unités). Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Evolution en volume du marché de la micro-infomatique en France par segments de produits entre 2011 et 2014 (en millions d'unités). Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Toutes gammes de produits confondues (hors serveurs), le marché français de la micro informatique devrait voir sa progression divisée par trois cette année comparée à 2013. Les performances en demi-teinte du marché des tablettes multimédias et la baisse continue des ventes de PC expliquent ce résultat.

D'après Gfk, les livraisons cumulées de PC de bureau, PC portables, tablettes PC et tablettes multimédias devraient progresser de 7,3% à 11,7 millions d'unités cette année. La croissance du marché devrait être ainsi divisée par près de trois comparée à 2013 où elle avait atteint +21,1%. Ce ralentissement global est dû en grande partie à celui des ventes de tablettes multimédias cumulé avec la baisse continue des ventes de desktops et de notebooks, même si les choses s'améliorent pour relativement pour ces deux derniers types de produits.

D'août à septembre derniers, le nombre d'ordinateurs commercialisés dans l'Hexagone a été en effet orienté à la hausse (+ 3%) pour la première fois depuis de nombreux trimestres. GFK y voit le résultat du positionnement du marché vers l'entrée de gamme durant la rentrée de classe. Il a permis de largement développer l'offre de produits à moins de 300 €. Dans le même temps, le haut de gamme a bien résisté avec un développement sur deux axes : « D'un côté sur celui des ultraportables, un segment qui se distingue par la finesse du châssis, de l'autre, sur celui des PC puissants parfaitement appropriés pour la pratique du jeu vidéo », indique Tristan Bruchet, Directeur des marchés IT chez GfK.
Nonobstant, le segment des PC portables restera en baisse cette année (-6% environ à 3,7 millions d'unités) mais dans des proportions bien moindres qu'en 2013 où son repli s'était établi à -13%. En revanche, la baisse des ventes annuelles de PC de bureau devrait encore s'amplifier de 1 point à -12,5% pour 700 000 pièces.

Tablettes multimédias: 69% de croissance en 2013, 15% seulement en 2014

Mais, le plus important contributeur au ralentissement attendu du marché français de la micro-informatique reste le segment des tablettes multimédias(*). Le nombre de terminaux distribués ne devrait croître que de 14,75% à 7 millions d'unités (contre +11% prévus dans le monde) alors que sa progression avait atteint 69% un an plus tôt. A l'inverse du marché des PC, il a même connu une baisse en volume (environ -2%) lors de la rentrée de classes. Le ralentissement annuel en volume auquel s'attend Gfk pour les tablettes est d'autant plus douloureux que le prix des produits se situe désormais autour des 210 €, soit 13% de moins qu'en 2013.

Les tablettes PC(**), elles, tirent bien leur épingle du jeu avec une hausse de 171% de leurs livraisons à 350 000 unités prévue pour cette année. La taille du secteur est toutefois trop faible pour avoir une influence sur l'évolution de l'ensemble du marché de la micro. Les choses pourraient sensiblement changer en 2015, année durant laquelle le cabinet d'étude s'attend à un véritable décollage du marché des tablettes PC, notamment avec l'arrivée de machines plus compactes et aussi plus puissantes. Pour Gfk, La diversification du marché de la tablette PC en fait une alternative de plus en plus crédible face aux PC portables traditionnels. Une étude consommateur menée par l'institut montre en effet qu'un tiers des personnes interrogées privilégierait l'achat d'une tablette PC au dépend d'un ultraportable à prix et à caractéristiques équivalents.


(*)Tablettes multimédias : produits dotés d'un système d'exploitation Android, iOS ou Windows RT.

(**)Tablettes PC : machines dotées d'un écran tactile, d'une configuration de PC et d'un clavier détachable

Par F.A.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité