OVH accède à 400 M€ de crédit supplémentaire pour financer son expansion

OVH dispose déjà d'un datacenter en Amérique du Nord, au Canada (ci-dessus). D'ici la fin de l'année, il en ouvrira deux autres aux Etats-Unis, actuellement en cours de construction. (crédit : D.R.)

OVH dispose déjà d'un datacenter en Amérique du Nord, au Canada (ci-dessus). D'ici la fin de l'année, il en ouvrira deux autres aux Etats-Unis, actuellement en cours de construction. (crédit : D.R.)

L'hébergeur roubaisien OVH vient d'obtenir une ligne de crédit de 400 M€ auprès d'un pool de 9 banques - auquel s'est joint cette fois le groupe américain JP Morgan - pour financer son expansion internationale. D'ici la fin de l'année, il aura ouvert 4 datacenters de plus, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

Huit mois après avoir levé 250 millions d'euros auprès des investisseurs américains KKR et Towerbrook, l'hébergeur français OVH obtient une ligne de crédit de 400 millions d'euros auprès d'un pool de 9 banques pour soutenir ses besoins en fonds de roulement. Cet apport va lui permettre de financer son expansion mondiale sur les 5 prochaines années, avec l'installation de datacenters en Europe, en Asie et aux Etats-Unis (Oregon et Virginie). Lors de l'entrée au capital de KKR et Towerbrook, l'hébergeur roubaisien avait annoncé un plan d'investissement de 1,5 milliard d'euros. D'ici la fin de de cette année, il devrait disposer de 24 datacenters dans le monde, 4 étant actuellement en cours de construction, deux en Europe et deux aux Etats-Unis. La présente opération de financement a été coordonnée par Société Générale CIB qui l'accompagne depuis 2014, avec cette fois l'entrée au pool de JP Morgan. Les autres banques sont BNP Paribas, Groupe Crédit Agricole, HSBC France, CIC Nord Ouest, Banque Commerciale du Marché Nord Europe.

Fin 2014, la société fondée en 1999 par Octave Klaba avait déjà fait appel aux banques à hauteur de 267 M€, répartis entre 140 M€ de crédit revolving (RCF) et 107 M€ d'emprunts obligataires. Il s'agissait déjà de se donner les moyens d'étendre ses infrastructures en Asie et aux Etats-Unis. Actuellement, OVH a déployé 270 000 serveurs dans 20 datacenters répartis dans 5 pays en Europe, en Amérique du Nord et en Asie Pacifique. Il sert plus d'un million de clients dans le monde à travers ses offres de cloud privé, public et hybride. Sur son exercice fiscal en cours, qui s'achèvera fin août 2017, le groupe français prévoit d'approcher les 400 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Dans le cadre de son plan d'expansion mondiale, il a déjà ouvert trois datacenters de plus en Australie, à Singapour et en Pologne. Les quatre autres datacenters qui se construisent en ce moment se situent en Europe et aux Etats-Unis. Les deux premiers ouvriront en Allemagne et au Royaume-Uni d'ici la fin de l'été, les deux suivants seront prêts aux Etats-Unis d'ici la fin d'année. OVH dispose déjà d'un datacenter en Amérique du Nord, installé au Canada près de Montréal.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité