OVH restructure son programme partenaire

« Le multicloud ne nous fait pas peur, donc il nous semble normal de laisser cette liberté aux partenaires qui choisissent de travailler avec nous », Benoît Amet, directeur de l'OVHcloud partner program

« Le multicloud ne nous fait pas peur, donc il nous semble normal de laisser cette liberté aux partenaires qui choisissent de travailler avec nous », Benoît Amet, directeur de l'OVHcloud partner program

A quelques semaines de sa convention annuelle, OVH annonce avoir restructuré son programme partenaires. Deux niveaux de partenariats sont proposés, sans avantages financiers, mais avec un accent mis sur l'aide à la formation, le support et l'apport de projets aux partenaires.

OVH aura mis un peu moins d'un an à joindre les actes à la parole. En octobre 2018, l'opérateur français de services cloud recentrait ses offres et sa stratégie autour de quatre divisions. Dans le même temps, il indiquait que son programme partenaires serait ultérieurement aligné sur cette réorganisation stratégique. C'est désormais chose faite, et l'entreprise d'Octave Klaba va profiter de sa prochaine grand-messe, l'OVHcloud Summit (10 octobre à Paris), pour présenter officiellement le nouveau cadre de sa collaboration avec ses revendeurs. Benoît Amet, le directeur de l'OVHcloud partner program, peut néanmoins déjà en dire plus.

« Auparavant, notre programme était plutôt organisé par lignes de produits, ce qui ne correspondait pas aux demandes du marché. Nous allons maintenant fonctionner par niveaux de certifications, comme cela se pratique classiquement chez les fournisseurs », indique le responsable. Le programme est désormais découpé en deux niveaux : Partner et Advanced. Il repose sur quatre piliers, en commençant par la signature d'un contrat de partenariat non-exclusif avec OVH dans un premier temps. « L'objectif est de laisser nos partenaires choisir les meilleures solutions d'infrastructure cloud pour leurs clients. Le multicloud ne nous fait pas peur. Il nous semble donc normal de laisser cette liberté aux partenaires qui choisissent de travailler avec nous. » 

Formation et support  

Le deuxième pilier avait déjà été annoncé en décembre dernier. Il s'agit de l'OVH Academy pour les partenaires. La plateforme de formation du fournisseur a donc été ouverte aux intégrateurs pour qu'ils puissent se former sur l'ensemble de ses offres, que ce soit sur des aspects commerciaux et avant-vente ou liés au support technique. D'abord proposée en Europe, cette Academy devrait être élargie à l'Australie et au Canada l'année prochaine. Les partenaires auront accès à des sessions avec un formateur en ligne, afin de permettre aux partenaires les plus éloignés de bénéficier des mêmes formations. Elles ne déboucheront pas sur des certifications officielles par un organisme extérieur dans un premier temps, mais des quizz devront être faits en fin de session pour tester les connaissances des apprenants. « Pour qu'un partenaire passe au niveau Advanced, nous exigeons néanmoins qu'un certain nombre de collaborateurs ait été formés et ait réussi les quizz à chaque fois », prévient Benoît Amet. Précisément, au moins un commercial, un responsable technico-commercial et une personne du support.

Justement, le support est le troisième grand axe de la mise à jour de ce programme. Il est souvent assuré par l'intégrateur pour le client. OVH a donc renforcé sa capacité de traitement des appels des partenaires, quand un problème vient des infrastructures du fournisseur directement, de manière à reconnaître instantanément l'intégrateur au moment de l'appel. Un numéro dédié par pays va être mis en place en ce sens. Mais surtout, les partenaires seront désormais obligés de souscrire à un niveau de support OVH pour accéder aux échelons Partner et Advanced. Le détail de ces niveaux sera communiqué lors de l'OVH Summit. M. Amet indique que la souscription au premier niveau commencera à une dizaine d'euros par mois. Enfin, un annuaire des partenaires va être mis en place d'ici la fin de l'année et sera accessible sur le site d'OVH.

Pas d'avantages financiers mais des projets envoyés aux partenaires

Toutes les entreprises dans l'écosystème d'OVH seront des Partner, et le fournisseur recrutera d'autres intégrateurs pouvant proposer du support ou d'autres services aux clients d'OVH. Quand ils pourront justifier de trois collaborateurs formés comme présenté plus haut, qu'ils souscriront une offre de support plus important et qu'ils seront assez développés pour répondre aux besoins de clients plus importants, les intégrateurs pourront passer Advanced. Ces niveaux ne leur offriront pas d'avantages financiers (remises, marges arrières, etc.) car « OVH a déjà des prix compétitifs et transparents », explique le directeur du programme. Ce programme doit leur apporter une visibilité, une montée en compétence et l'apport d'affaires. « Nous sommes une vraie usine à deals, nous avons une couverture internet et commerciale de plus en plus importantes à travers le monde et nous identifions des projets. Et ces projets complexes, nous ne savons pas les traiter directement. L'idée est donc de les envoyer aux partenaires les plus à même de les traiter », explique Benoît Amet.

Ce programme est donc en train d'être déployé dans tous les pays où OVH est présent (Pologne, Grande Bretagne, Espagne, Italie, Australie, Canada). En France, Thales, Capgemini, Scala ou encore Alixans comptent parmi les premiers adhérents Advanced de ce programme. Les demandes d'adhésion peuvent se faire sur la plateforme dédiée. L'écosystème historique d'OVH est composé de plusieurs centaines de partenaires en Europe. L'ambition est désormais de disposer de plusieurs dizaines d'Advanced Partners dans chacun des pays où le groupe est présent, ainsi que de recruter des intégrateurs Partners de proximité. 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité