Qliktech sélectionne 16 applications de ses revendeurs français

René Bergniard, vice-président France

René Bergniard, vice-président France

QlikTech a une conviction, la BI ne peut être réservée à un noyau d'experts. L'éditeur travaille donc pour élargir le cercle de ses utilisateurs en entreprise et permettre à ses revendeurs de proposer leurs développement sur son magasin d'applications.

Pour son exercice annuel 2012 (clos au 31 décembre dernier), l'éditeur de BI QkikTech a réalisé 388,5 millions de dollars de chiffre d'affaires (CA), en progression de 21%. Les licences représentent un CA de 238,7 millions de dollars en hausse de 17%. La région EMEA représente 56% du CA total, même si les chiffres sur la France ne sont pas communiqués, la progression  à deux chiffres semble bien la norme chez QlikTech, qui entend poursuivre sur sa lancée.

La société  s'appuie sur ses deux dernières initiatives : Direct Discovery et QlikMarket.  QlikTech a lancé Direct Discovery fin 2012. Il s'agit de sa version de busines discovery (une approche qui donne à un large panel d'utilisateurs la possibilité de traiter de BI et pas seulement à une équipe d'experts), elle permet d'accéder directement aux sources big data à partir de ses applications QklikView et de combiner ce qui est déjà en mémoire avec ces nouvelles sources.

«Annoncé au mois de septembre 2012, QlikMarket est un vrai succès, avec plus d'une centaine d'offres à ce jour, essentiellement fournées par nos partenaires » note René Bergniard, vice-président France.  « Ils ont la possibilité de faire mieux connaître leur expertise et de générer du revenu supplémentaire ». En France, 16 applications ont été validées pour intégrer la plate-forme, venant par exemple de partenaires comme : Business Geographic, Ysance, Keyrus, Excelcio, Maia intelligence.

 

 

 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité