Recap'2019 : Quatre prestataires aux profils de serial acquéreurs

18 de la cinquantaine d'acquisitions dont Distributique s'est fait l'écho chez les prestataires de services en 2019 ont été réalisées par quatre entreprises. Illustration : D.R.

18 de la cinquantaine d'acquisitions dont Distributique s'est fait l'écho chez les prestataires de services en 2019 ont été réalisées par quatre entreprises. Illustration : D.R.

Ensemble, C'Pro, NetMakers, Umanis et Oslo ont réalisé 18 rachats en 2019. Le plus actif a été C'Pro qui totalise à lui seul pas moins de 6 acquisitions.

Les rachats ont été encore nombreux dans les rangs des prestataires IT et bureautiques français en 2019. A lui seul, Distributique s'est fait l'écho d'une cinquantaine de ces opérations au cours des douze derniers mois. Parmi les acquéreurs, certains ont fait preuve d'un appétit d'ogre, au premier rang desquels Le groupe C'Pro. Le tableau de chasse du revendeur affiche les noms de six prises : Aisne Bureautique Systèmes, AA Bureautique, ABI Group 50, le fonds de commerce en solution d'impression de Sigma Méditerranée, le Groupe Novea et SMEP. Ce dernier dispose d'un savoir-faire sur le segment des grandes entreprises qui faisait jusqu'ici défaut à son acquéreur dans le domaine de l'impression.

7 M€ de chiffre d'affaires en plus et de la diversification pour NetMakers

Autre serial acquéreur de 2019, NetMakers a croqué de son côté 5 entreprises au cours de l'année : Class, ABS, Autis et Axys Bureautique notamment. Une quinzaine de personnes ont ainsi rejoint les 220 salariés du groupe, qui a récupéré au passage 7 M€ de chiffre d'affaires additionnel et s'est diversifié dans la téléphonie. Jusqu'alors, le chiffre d'affaires de l'entreprise (50 M€ à la clôture du dernier exercice, le 31 décembre 2018) provenait à 85% de son activité dans l'impression et à 15% de ses prestations de services informatiques.

La chasse fut également fructueuse pour l'ESN Umanis. L'entreprise a racheté quatre sociétés de conseil, en commençant en février par Contacts Consluting qui dispose d'une forte implantation dans le Sud-Ouest avec six agences. Après une pause, les opérations ont repris en juillet avec les acquisitions d'Océane Consulting Nord et, un mois après, de Neonn (prise de participation majoritaire). En décembre, enfin, Umanis a mis la main sur Ebiznext, une société de conseil en architecture IT et transformation numérique qui a généré 8 M€ de chiffre d'affaires en 2018.

Oslo met l'accent sur son renforcement dans l'encaissement

Moins vorace, l'éditeur et intégrateur de logiciels de gestion Oslo (anciennement Emplio) a jeté son dévolu sur trois entreprises cette année. Pas plus tard qu'à la mi-décembre, il faisait entrer dans son giron ACI CLB, un éditeur de solutions de gestion et d'encaissement destinées aux commerces de proximité et aux enseignes indépendantes ou franchisées. Au mois de mars, il avait déjà croqué l'ESN nantaise Pygram (infrastructure, infogérance et télécoms). Un mois plus tôt, Oslo s'était renforcé une première fois dans le secteur du retail en rachetant Datronic, un fournisseur de solutions d'encaissement et de gestion destinées aux commerces de proximité, aux cinémas et à la restauration collective.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité