Résultats : une année mitigée pour LDLC

Côté BtoB, les ventes sont restées stables d’une année sur l’autre avec un chiffre d’affaires de 162,3 M€. (Crédit : FirmBee / Pixabay)

Côté BtoB, les ventes sont restées stables d’une année sur l’autre avec un chiffre d’affaires de 162,3 M€. (Crédit : FirmBee / Pixabay)

Si les ventes en ligne du groupe se sont bien portées l'an passé, les activités de boutiques et BtoB de LDLC ont ralenti, majoritairement à la fin de son année fiscale, qui s'est terminé en mars. Le repositionnement de Materiel.net en début d'année n'a pas aidé à porter les revenus, qui s'élèvent sur l'année à 493,3 M€, en baisse de 3%.

L'année fiscale de LDLC courre d'avril à fin mars de l'année suivante. Son dernier trimestre fiscal s'est donc terminé en pleine crise du coronavirus cette année. Et le chiffre d'affaires en ressort donc contrasté. Sur la période, les activités BtoB enregistrent un chiffre d'affaires de 36,9 M€ contre 41,0 M€ au 4ème trimestre 2018-2019. Les revenus des boutiques sont aussi en recul de 3% pour s'établir à 15,6 M€. À la suite de la mise en place du confinement sur l'ensemble du territoire, le groupe a procédé à la fermeture temporaire de la plupart de ses magasins. À ce jour, seules 10 boutiques, sur les 51 que compte le réseau, sont ouvertes au public, « dans le strict respect des mesures barrières préconisées », précise le revendeur informatique dans un communiqué. Les activités BtoC en ligne affichent un chiffre d'affaires trimestriel stable par rapport à la même période de l'exercice précédent, à 61,7 M€. Si globalement, les ventes en ligne sont en nette progression, le Groupe a enregistré au 31 mars 2020 un décalage de facturation clients du fait du calendrier et des effets de la crise sanitaire sur la chaîne logistique. Le chiffre d'affaires des activités BtoC, au global, s'établit sur le trimestre à 82,1 M€ (contre 84 M€ un an plus tôt). Le chiffre d'affaires total du dernier trimestre ressort donc en baisse de 5%, à 120,7 M€.

Sur l'exercice annuel, LDLC a généré 493,3 M€ de recettes, en baisse de presque 3%. Dans le détail, l'activité BtoC a contribué pour 323,5 M€ à ce résultat, contre 335,9M€ en 2018-2019. Pour rappel, le 1er semestre 2019-2020 avait été impacté par le repositionnement stratégique, aujourd'hui achevé, de l'offre Materiel.net (impact de 18,6 M€). Les revenus des boutiques LDLC.com sont en hausse de 11,2%, pour atteindre 66,7 M€. Côté BtoB, les ventes sont restées stables d'une année sur l'autre avec un chiffre d'affaires de 162,3 M€. Ces activités, en progression de 3,5% sur les neufs premiers mois de l'année, ont été plus particulièrement affectées par le fonctionnement ralenti des entreprises depuis le début du confinement en France. Les autres activités (hors Maginéa) totalisent un chiffre d'affaires cumulé sur l'exercice de 7,5M€.

Acquisition de Top Achat

Concernant la crise actuelle, des impacts très variables sont observés par le groupe en fonction de ses différentes activités. Si les boutiques et les entités BtoB connaissent temporairement une baisse d'activité, les sites de vente en ligne sont totalement opérationnels. En matière d'approvisionnement, LDLC dispose des stocks et canaux d'approvisionnement nécessaires pour satisfaire la demande. Le groupe estime pouvoir s'appuyer sur son réseau de distribution, BtoB, BtoC online pour ne pas subir d'effets significatifs sur son activité globale.  

Le contexte actuel n'a pas empêché le revendeur de finaliser, le 10 avril dernier, l'acquisition du fonds de commerce de Top Achat, auprès de Rue Du Commerce. L'activité de ce site s'est élevée à 90 M€ en 2019.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité