Sécurité : Blackberry rachète Athoc

Graham Murphy, chercheur en sécurité chez Blackberry, a montré comment pirater une pompe à perfusion, lors du Sommet de sécurité de BlackBerry, le 23 Juillet 2015 à New York. (crédit : D.R.)

Graham Murphy, chercheur en sécurité chez Blackberry, a montré comment pirater une pompe à perfusion, lors du Sommet de sécurité de BlackBerry, le 23 Juillet 2015 à New York. (crédit : D.R.)

Le dernier sommet sur la sécurité de Blackberry a montré une société désormais concentrée sur les solutions de sécurité de bout-en-bout pour les gouvernements et les entreprises.

Après bien des difficultés, Blackberry poursuit la stratégie engagée par son CEO John Chen, l'ancien patron de Sybase, à savoir orienter l'entreprise vers les solutions mobiles sécurisées : plate-forme MDM, terminaux mais également les éléments de plus en plus connectés qui font partie de l'Internet des objets.

AdTech Ad « Tous nos investissements et acquisitions vont aller vers une chose, proposer la plate-forme mobile la plus sûre que l'industrie puisse offrir », a déclaré John Chen, lors de l'ouverture de la conférence sponsorisée par Blackberry, hier jeudi à New York. La firme canadienne vend toujours des smartphones, mais, à en juger par les présentations de la journée, elle voit clairement un avenir meilleur dans les solutions de sécurité mobile destinées aux entreprises, où elle peut espérer tirer quelques avantages de ses derniers points forts sur le marché.

Etendre au reste du monde la solution d'alertes Athoc  Mercredi dernier, Blackberry a ainsi annoncé le rachat de la société Athoc, basée à Waterloo en Ontario, qui propose une plate-forme logicielle pour l'envoi de messages d'alerte sur les smartphones et autres terminaux numériques. Jusqu'à présent, Athoc a connu un certain succès sur le marché américain. Ses alertes peuvent atteindre plus de trois millions de fonctionnaires au sein de l'administration américaine, principalement dans les départements de la Défense et de la Sécurité intérieure.



Ce terminal avec un clavier coulissant sera-t-il le premier smartphone Android de BlackBerry ?

Blackberry prévoit de déployer la technologie Athoc dans son propre service mondial de messagerie BBM pour proposer le service à tous ses clients, a déclaré Marty Beard, COO de BlackBerry. La couverture de la solution Athoc était jusqu'à présent limitée au seul territoire des États-Unis. La technologie Athoc pourrait être utilisé pour envoyer des alertes sur les conditions météorologiques extrêmes, des événements potentiellement perturbateurs ou d'autres informations vitales. La Transportation Security Agency américaine utilise cette plate-forme dans les aéroports pour, par exemple, informer les agents de la TSA quand une personne suspecte a été identifiée. L'an dernier, Blackberry avait déjà racheté Secusmart, spécialisée dans le chiffrement des messages téléphoniques.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité