Semestriels LDLC : retour des bénéfices malgré la baisse du chiffre d'affaires

« Au cours des douze derniers mois, nous avons mené un travail de fond stratégique sur le positionnement de nos marques, et notamment Materiel.net, mais aussi d'optimisation de notre structure opérationnelle », explique Olivier de La Clergerie, le directeur général du groupe LDLC.

« Au cours des douze derniers mois, nous avons mené un travail de fond stratégique sur le positionnement de nos marques, et notamment Materiel.net, mais aussi d'optimisation de notre structure opérationnelle », explique Olivier de La Clergerie, le directeur général du groupe LDLC.

En perte nette de 4,2 M€ pour le compte du premier semestre 2018-2019, LDLC est parvenu à redresser la barre en dégageant 7,7 M€ de bénéfice entre avril et septembre derniers. Les actions entreprises pour redresser la barre ont néanmoins entraîné un repli de 5,4% de ses revenus.

LDLC est sorti du rouge au premier semestre de son exercice 2019-2020. Au cours de cette période, le distributeur de produits IT a porté sa marge brute à 42,3 M€, soit 4,1% de mieux qu'un an auparavant. De son côté, son résultat d'exploitation est revenu en territoire positif à 800 K€, contre -5,6 M€ pour la période d'avril à septembre 2018.  Il en ressort un résultat net part du groupe qui progresse de 11,9 M€ à 7,7 M€. Ce montant tient compte d'une charge exceptionnelle de 31,8 M€ compensée par 43,9 M€ de produits exceptionnels.

Une baisse de chiffre d'affaires anticipée

« Au cours des douze derniers mois, nous avons mené un travail de fond stratégique sur le positionnement de nos marques, et notamment Materiel.net, mais aussi d'optimisation de notre structure opérationnelle. Si ces actions ont, comme escompté, eu un impact [négatif] sur le chiffre d'affaires de Materiel.net au 1er semestre, elles ont surtout induit un effet positif structurel sur le taux de marge brute du Groupe qui, conjugué aux actions d'optimisation des charges d'exploitation, permettent une amélioration de notre performance opérationnelle visible dès le 1er semestre », explique Olivier de La Clergerie, le directeur général du groupe LDLC.

L'entreprise impute ses pertes opérationnelles du premier semestre 2018-2019 au développement de nombreux projets, citant notamment l'évolution de son systèmes d'information, son implantation en Espagne, ou encore la création d'une équipe BtoB à Paris. Les résultats de Materiel.net impactaient eux aussi négativement la profitabilité du groupe. En réaction, ce dernier a réorienté le mix produits du site pour réduire la mise en avant des offres faiblement contributives en termes de marge brute.

L'activité BtoC en hausse de 4,1% hors Materiel.net

Revers de la médaille, le chiffre d'affaire semestriel de Materiel.net s'est nettement replié, entraînant une baisse globale des revenus du groupe de 5,4% à 222 M€ entre avril et septembre. Retraité de l'activité du site, les revenus semestriels de LDLC sur le segment BtoC ressortent en hausse de 4,1% à 103,9 M€ (donc 31,7 M€ à travers 47 boutiques). L'activité BtoB a généré de son côté 75,5 M€ de chiffre d'affaires (+4,5%).

Sur l'ensemble de son exercice 2019-2020, LDLC table sur des facturations de l'ordre de 500 M€. Son excédent brut d'exploitation devrait atteindre 14 M€ contre 1,8 M€ à lors de l'exercice précédent.


Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité