Semestriels Wallix : les revenus progressent, les embauchent creusent les pertes

Jean-Noël de Galzain, président du directoire de Wallix : « Ce premier semestre a été marqué par le retour à une croissance plus conforme aux standards et aux ambitions de WALLIX. Parallèlement,nous avons continué àmettre en place les jalons nécessaires à la réalisation de notre plan Ambition21. » Crédit photo : D.R.

Jean-Noël de Galzain, président du directoire de Wallix : « Ce premier semestre a été marqué par le retour à une croissance plus conforme aux standards et aux ambitions de WALLIX. Parallèlement,nous avons continué àmettre en place les jalons nécessaires à la réalisation de notre plan Ambition21. » Crédit photo : D.R.

La hausse de 35% des revenus de Wallix au premier semestre 2019 n'a pas permis de couvrir l'alourdissement voulu des charges de personnels de l'entreprise. L'éditeur français de solutions de cybersécurité entend poursuivre ses investissements dans les mois à venir et n'ambitionne pas d'être à l'équilibre avant fin 2020.

Pour le compte du premier semestre 2019, Wallix a réalisé une belle performance en générant 7,32 M€ de chiffre d'affaires, soit une croissance purement organique de 35% par rapport à la même période en 2018. L'activité de l'éditeur français de logiciels de cybersécurité a bénéficié d'un gain de 211 nouveaux clients à comparer aux 96 prospects qu'il avait transformé durant la première moitié de 2018. En France, où elle réalisé 66% de ses ventes, la société a enregistré des facturations en hausse de 33%. Les revenus dégagés à l'international se sont appréciés de 39%.

51 nouveaux collaborateurs en un an

Pour soutenir sa croissance, Wallix a recruté 51 collaborateurs sur un an glissant et porté ainsi son effectif total à 145 personnes à l'issue du premier semestre (160 à date). L'élargissement des effectifs a lourdement pesé sur les charges d'exploitations. Elles ont atteint 13 M€ (dont 2,5 M€ imputables aux charges de personnels) contre 9,3 M€ un an plus tôt. D'autres dépenses comme l'ouverture de bureaux à Munich et à Boston (Etats-Unis), ainsi que la création d'un centre de développement dédié aux services de sécurité basés sur le cloud à Rennes, ont alourdi les charges de l'entreprise. Son résultat d'exploitation s'en est ressenti, passant de -1,8 M€ à -3,7 M€. Il en découle un résultat net de niveau et de variation comparables.

Deux acquisitions bouclées au premier semestre

Ces investissements réalisés par Wallix s'inscrivent dans le cadre de son plan stratégique Ambition21, tout comme les récentes acquisitions des français Trustelem (identity as a service) et de l'espagnol Simarks (contrôle des privilèges utilisateurs). Les comptes de ces deux entreprises sont consolidés dans ceux de l'acquéreur depuis juillet. Selon ses dires, leurs offres jouent un rôle différenciateur clé dans certains des appels d'offres auxquels il répond.

Le deuxième semestre fiscal de Wallix devrait suivre la même tendance que le premier avec une hausse de l'activité et un maintient des efforts d'investissements. L'équilibre des comptes devrait intervenir d'ici fin 2020 et la marge s'exprimer à deux chiffres à l'issue du plan Ambition21.


Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité