Septembre - Microsoft lance son « année du cloud » - - Pour les partenaires de Microsoft, les premiers changements..." />

Septembre - Microsoft lance son « année du cloud »

Pour les partenaires de Microsoft, les premiers changements concernent leurs interlocuteurs chez l'éditeur. Gwénaël Fourré devient Directeur Marketing de la Division PME-PMI et Channel, en remplacement de Jean-Christophe Dupuy, qui devient Directeur de la division. Il remplace à ce poste Ariane Gorin, qui prend en charge le marketing des solutions Office et du cloud computing.

Parallèlement, Microsoft renforce justement les équipes partenaires dédiées au cloud computing : une dizaine de Partner Account Manager (PAM) et trois personnes au marketing. C'est que le « cloud » sera le sujet prioritaire de la nouvelle année fiscale de l'éditeur, qui a débuté en juillet. « Que ce soit clair, le cloud computing est pour nous un relai de croissance complémentaire et non exclusif, précise Gwénaël Fourré. Les offres traditionnelles de Microsoft représentent toujours des opportunités fortes. »

C'est l'un des messages que fera passer Microsoft durant son tour de France annuel, le « 360° », qui débutera le 29 septembre à Aix-en-Provence pour s'achever le 2 novembre à Nantes (les cinq autres étapes sont Paris, Lyon, Toulouse, Strasbourg et Lille). Pour en revenir au sujet du cloud, Microsoft va inaugurer une certification spécifique, baptisée « cloud accelerator » et maintient son système de rémunération des partenaires : 18% du prix de l'abonnement la première année et 6% les années suivantes. Il présentera également les nouveautés à venir, comme la disponibilité en cloud de sa solution de CRM.

De nouvelles exigences

Mais les changements qui seront annoncés sont bien plus profonds. Le Microsoft Partner Network (MPN), le programme partenaires de l'éditeur, devient en effet beaucoup plus exigeant. Jusqu'à présent, les certifications « gold » ou « silver » étaient obtenue pour l'ensemble de l'offre. A partir du 25 octobre, les partenaires ne seront certifiés « gold » ou « silver » que sur une ligne de produits. Concrètement, il y aura quasiment autant de certifications que d'applications, ce qui implique de nouveaux investissements pour les grands partenaires de l'éditeur. « Nous sommes conscients que le programme devient plus exigeant, mais il devenait indispensable de revaloriser les certifications pour le marché, car elles ne reflétaient plus le niveau de compétence des partenaires dans tel ou tel domaines, affirme Gwénaël Fourré. De nombreux partenaires spécialisés estimaient qu'ils étaient noyés dans la masse et attendaient cette évolution. » Le changement étant important, l'éditeur laissera le temps de l'année fiscale à ses partenaires pour qu'ils choisissent leurs spécialités et se mettent à niveau. Par ailleurs, il attribuera des coupons de réduction de 50% sur le coût des certifications et va proposer de nouveaux incentives

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité