SFR : des départs volontaires sans licenciements secs ?

Michel Combes, PDG de SFR, propose un plan de 5 000 départs volontaires sur un effectif total de 14 300 personnes. Crédit: D.R.

Michel Combes, PDG de SFR, propose un plan de 5 000 départs volontaires sur un effectif total de 14 300 personnes. Crédit: D.R.

La direction de SFR propose aux organisations syndicales un plan de réduction de 5 000 postes qui ne comportera pas de licenciements secs, avec une indemnité de départ de 2,5 mois de salaire brut en moyenne par année d'ancienneté.

Selon la direction de SFR, le plan de départs relatif aux 5 000 postes annoncés ne comporterait pas de licenciements secs d'ici 2019. Cette proposition  aurait été faite lundi soir lors d'une réunion de négociations avec les syndicats, avant la rencontre fixée hier par la ministre du Travail, Myriam El Khomri. L'accord, qui n'a pas été encore été approuvé par les organisations syndicales, prévoirait des conditions similaires à celles mises en oeuvre par l'opérateur télécoms en 2013 avec entre deux et trois mois de salaire par année d'ancienneté. Selon une des sources proches du dossier citées par l'agence Reuter, plusieurs centaines de millions d'euros de provisions devraient servir à financer ce plan. SFR aurait également fait  savoir qu'elle entendait signer un accord dans les prochains jours. 

Le gouvernement soucieux de préserver les compétences Dans un communiqué de presse publié ce mardi, la ministre du Travail, Myriam El Khomri a clairement rappelé « son engagement en faveur d'un dialogue social fondé sur le partage de la stratégie et des enjeux, et permettant de concilier protection des salariés et adaptation de l'entreprise dans un secteur à fortes mutations ». En écho aux préoccupations des organisations syndicales, elle a insisté sur la préservation des compétences et du savoir-faire des personnels du groupe. Elle souhaite donc que le dialogue engagé au sein du groupe SFR se poursuive afin que les conditions d'un accord puissent être réunies.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité