Smartphones : la baisse des livraisons sera plus importante que prévue en 2022

Evolution des livraisons et des prix de vente moyens des smartphones dans le monde entre 2020 et 2026. Source : IDC

Evolution des livraisons et des prix de vente moyens des smartphones dans le monde entre 2020 et 2026. Source : IDC

IDC a augmenté de 3 points ses prévisions de décroissance pour le marché mondial des smartphones cette année. Le cabinet d'études table néanmoins sur un rebond dès l'an prochain et sur une légère croissance chaque année jusqu'en 2026.

Comme il l'a fait pour les PC et les tablettes, IDC revoit à la baisse ses projections de ventes mondiales de smartphones pour 2022. Selon lui, le nombre de terminaux commercialisés cette année se limitera à 1,27 milliard d'unités, soit 6,5% de moins qu'en 2021. Publiées en juin, les précédentes prévisions du cabinet d'études n'anticipaient alors qu'un recul de 3% sur 12 mois. En dépit de son amplification, cette dégradation ne devrait toutefois pas durer. IDC table, en effet, sur un retour de la progression (+5,2%) des livraisons de smartphones en 2023, et même sur une hausse annuelle moyenne de 1,4% jusqu'en 2026.

L'inflation et la géopolitique s'en mêlent

Initialement, la décroissance que le marché enregistre sans discontinuer depuis le troisième trimestre 2021 s'expliquait par des problèmes logistiques et la pénurie de composants. En 2022, l'inflation, les tensions géopolitiques et d'autres problèmes macroéconomiques sont venus s'y ajouter. Ils constituent aujourd'hui le principal frein à la hausse des expéditions de smartphones. « Les contraintes d'approvisionnement qui pèsent sur le marché depuis l'année dernière se sont atténuées et l'industrie souffre maintenant d'une demande limitée [...] Les événements des douze derniers mois ont fait disparaître 150 millions d'unités du marché pour 2022 par rapport à nos prévisions du deuxième trimestre 2021 », explique Nabila Popal, analyste chez IDC.

La baisse de revenus du marché des smartphones induite par celles des volumes est contrebalancée par le renchérissement des terminaux. Leur prix moyen a progressé de 10% au deuxième trimestre 2022 et devrait s'apprécier de 6,3% sur l'ensemble de l'année. Cela tient notamment au fait que les modèles premium (800 $ et plus) se vendent bien. Ils ont représenté 16% de l'ensemble des smartphones vendus dans le monde entre avril et juin derniers, contre 12% un an plus tôt. Parmi ces produits figurent notamment les terminaux pliables, dont les livraisons sont attendues en hausse de 70% à 13,5 millions d'unités en 2022.

Apple encaisse le choc sans décroître

La bonne santé des achats de mobiles haut de gamme profite en premier lieu à Apple. Malgré la baisse globale du marché des smartphones, les livraisons de terminaux sous iOS devraient en effet rester stables (+0,5%) en 2022. A l'inverse, les expéditions de terminaux sous Android sont attendues en recul de 8%. Seuls les modèles à 1 000 $ et plus font exceptions avec des ventes volume en croissance de 35% au premier semestre 2022.

La 5G contribue elle aussi à limiter la baisse des ventes mondiales de smartphones. Cette année, 688 millions de modèles compatibles devraient être écoulés, soit 26% de plus qu'en 2021. Leur part de marché atteindrait alors 54% des livraisons, le solde revenant aux équipements 4G. D'ici 2026, près de 8 smartphones vendus sur 10 seront des produits 5G. En 5 ans, leur prix moyen devrait passer de 616 à 444 $.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité