Swell UP veut fédérer les revendeurs indépendants en communauté

« Le cœur du réacteur de Swell UP est d’être une force commerciale », indique Florence Manteau, la fondatrice de la société. Crédit photo : D.R.

« Le cœur du réacteur de Swell UP est d’être une force commerciale », indique Florence Manteau, la fondatrice de la société. Crédit photo : D.R.

Fondée par la créatrice du réseau de distribution de Futur Telecom, la société Swell UP propose un panel de prestations et d'accords avec les marques aux revendeurs qui adhèrent à ses services. 42 professionnels de l'IT ont déjà commercialisé des solutions pas son intermédiaire.

Fédérer les revendeurs pour les rendre plus forts face aux marques, tel est l'un des objectifs de Swell UP. Cette société créée en février 2018 propose à ses membres des services liés aux fonctions de la vente et, surtout, la possibilité de travailler avec ou pour des fournisseurs dans le cadre d'accords qu'elle conclue avec ces derniers. Florence Manteau, sa fondatrice, met ainsi à profit son expérience de l'animation de canaux de ventes indirectes. Présente lors de la création de l'opérateur Futur Télécom dont elle a monté et animé le réseau de distribution, elle a ensuite vécu le rachat de cet opérateur par le groupe SFR en 2005. Elle est partie de la filiale d'Altice fin 2017, alors qu'elle en était la directrice grands accords. « J'ai pu constater le gâchis dans les relations entre les grands enseignes et les indépendants alors que ce sont eux qui ont les clés des affaires », se remémore-t-elle.

Un accord récemment signé avec Wooxo

Les 18 premiers mois d'activité de Swell UP ont été consacrées à la construction du socle de son développement futur et à la génération du chiffre d'affaires nécessaire à sa continuation. Résultat, la société est aujourd'hui en mesure de proposer aux revendeurs un panel de services allant de la qualification de fichiers à l'assistanat commercial, en passant par l'accompagnement sur les réseaux sociaux et le coaching de dirigeants, jusqu'à la formation commerciale des équipes et l'aide au recrutement. Swell UP a également conclu des accords avec Bouygues Telecom, Unyc (ex-serveurcom), Comminter (solutions Wifi), Sunbren (externalisation des services IT) et, dernièrement, Wooxo (sauvegarde). « Les services sont accessibles à tous les revendeurs mais le coeur de notre activité est de leur permettre de distribuer les marques que nous référençons », précise Florence Manteau.

Jusqu'en septembre dernier, l'accès à la communauté Swell UP était gratuit. Désormais, il en coûte 99 € par mois sans engagement. Le gros de sa rémunération, l'entreprise va surtout le tirer des sommes qu'elle perçoit sur les ventes réalisées par les revendeurs pour les marques. Pour assurer un minimum de chiffre d'affaires à ses membres, elle négocie dans le cadre de chacun de ses contrats avec les marques qu'elles fournissent impérativement au minimum 5 leads par revendeur. « Cela fait partie de plans d'actions globaux dans le cadre desquels nous identifions également les cibles de clients utiles et mettons justement en place des programmes de génération de leads », détaille la dirigeante de Swell UP.

Fédérer 200 revendeurs en 2020

Sur les 122 revendeurs (principalement IT) que l'entreprise a fédéré depuis ses début, un peu plus d'une quarantaine a commercialisé les offres des fournisseurs avec lesquels elle a signé. Un bon départ qui constitue encore un essai à transformer. C'est tout l'objet de la seconde phase de développement dans lequel la société est entrée. Outre le fait de signer avec de nouvelles marques, sa priorité est de recruter davantage de membres. Le but est d'en compter 200 en 2020, dont une centaine qui réalise au moins une vente par mois. Pour y parvenir, l'entreprise compte notamment embaucher des relais régionaux qui animeront les membres de sa communauté au niveau local. Un partenariat avec l'ANITEC (Alliance Nationale des Intégrateurs de Technologies) qui regroupe 300 membres devrait contribuer à faire grossir le nombre de ses membres.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité