Syxperiane mise sur Divalto pour accélérer sa croissance

Laurent Fleury, directeur général et co-fondateur de Syxperiane : « Renforcer notre activité autour de Divalto est d'autant plus intéressant que son ERP s'adresse à une clientèle à la taille et aux besoins différents de ceux des utilisateurs de Cegid. » Crédit photo : D.R.

Laurent Fleury, directeur général et co-fondateur de Syxperiane : « Renforcer notre activité autour de Divalto est d'autant plus intéressant que son ERP s'adresse à une clientèle à la taille et aux besoins différents de ceux des utilisateurs de Cegid. » Crédit photo : D.R.

Tirant la grande majorité de ses revenus de son partenariat avec Cegid, l'intégrateur Syxperiane veut notablement développer la part de l'ERP Divalto Inifinity dans son chiffre d'affaires. Une opération de croissance externe devrait contribuer à l'atteinte de cette objectif.

S'il commercialise depuis plus de dix ans maintenant les ERP XRP Ultimate de Cegid (2007) et Infinity de Divalto (2008), Syxperiane est loin de dégager des niveaux d'activité équivalents autour de ces deux offres. Sur les 6,5 M€ de chiffre d'affaires (+7,5%) que l'intégrateur a réalisés lors de son exercice 2019-2020, 70% étaient liés à son partenariat avec le lyonnais Cegid, contre 20% pour celui entretenu avec le strasbourgeois Divalto. A terme, toutefois, le prestataire de services souhaite rééquilibrer les choses ou, à tout le moins, faire nettement progresser ses ventes de l'ERP Infinity. Il se donne cinq ans pour rentrer dans le top 5 des distributeurs Divalto, lui qui revendique déjà la place de numéro un dans l'intégration de Cegid XRP Ultimate.

Cibler les PME et les petites ETI avec Divalto

« Renforcer notre activité autour de Divalto est d'autant plus intéressant que son ERP s'adresse à une clientèle à la taille et aux besoins différents de ceux des utilisateurs de Cegid », explique Laurent Fleury, le directeur général et co-fondateur de Syxperiane. Infinity cible en effet des PME et des ETI de moindre envergure que celles auprès desquelles se positionne XRP Ultimate. En outre, ce dernier est principalement axé sur la gestion des fonctions de back office (finance, gestion des achats...) alors que la solution de Divalto se focalise sur le périmètre métier des entreprises. S'ajoute à cela le fait qu'Infinity est disponible en mode SaaS natif avec une tarification par loyers, et que son éditeur en propose une version s'adressant spécifiquement aux secteurs de la fourniture industrielle et du bâtiment. Syxperiane veut aussi se lancer dans la commercialisation de ce vertical.

Pour renforcer sa présence dans l'univers Divalto, l'intégrateur mise également sur d'autres leviers en commençant par le recours à la croissance externe. Soutenu par le fonds Odyssee Venture, entré dans son capital en juin 2018, l'intégrateur étudie des dossiers de reprise de concurrents avec l'intention de boucler une acquisition d'ici la fin 2021. L'entreprise a également renforcé sa BU Divalto (13 collaborateurs contre 45 pour la BU Cegid) en recrutant un second commercial en octobre dernier. « Nous sommes aussi en veille pour des embauches de consultants que nous pourrons intégrer lorsque nous engrangerons de nouveaux projets. Nous avons du pipe mais, dans le contexte actuel, nous manquons de visibilité », indique Laurent Fleury.

Hausse des revenus de Syxperiane malgré la crise sanitaire

Le contexte de crise sanitaire dans lequel évoluent actuellement les entreprises n'est en effet pas le plus propice aux développement des ventes d'Infinity. L'ERP s'adresse à une cible de clients plus touchée par les difficultés de l'économie que les grands comptes utilisateurs de Cegid XRP Ultimate. C'est d'ailleurs grâce à son partenariat avec l'éditeur lyonnais que Syxperiane a pu afficher des revenus en hausse lors de son dernier exercice et les six premiers mois de son exercice en cours. Les résultats du semestre écoulé permettent à l'intégrateur de tabler sur une hausse de ses revenus de plus de 10% pour son exercice 2020-2021.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité