Toucan Toco réalise un tour de table à 12 M€

Quatre fondateurs sont à l'origine de Toucan Toco : de gauche à droite, Kilian Bazin, directeur général, Charles Miglietti, président, David Nowinsky, directeur technique, et Baptiste Jourdan, directeur commercial. (Crédit : Toucan Toco)

Quatre fondateurs sont à l'origine de Toucan Toco : de gauche à droite, Kilian Bazin, directeur général, Charles Miglietti, président, David Nowinsky, directeur technique, et Baptiste Jourdan, directeur commercial. (Crédit : Toucan Toco)

Spécialiste de la visualisation de données avec des taux d'utilisation supérieurs à 80% sur ses tableaux de bord, l'éditeur français Toucan Toco vient de réaliser une augmentation de capital de 12 M€ pour se développer à l'international et renforcer ses solutions cloud prêtes à l'emploi.

Depuis sa création en 2014, Toucan Toco se développait en s'auto-finançant. Spécialisé dans les solutions d'analyse et de visualisation de données pour les métiers, cet éditeur français marque sa singularité par rapport aux outils BI classiques en présentant des taux d'adoption et d'usage élevés parmi ses utilisateurs, au-delà de 80% parfois proches de 90%, bien supérieurs à ceux que l'on constate habituellement. L'éditeur français vient de réaliser sa première levée de fonds et de réaliser une augmentation de capital de 12 M€ composée de 8 millions d'euros en capital equity apportés par Balderton Capital, société d'investissement dirigée par le créateur de Business Objects, Bernard Liautaud, pionnier de la business intelligence, et de 4 M€ de dettes souscrits auprès de plusieurs banques dont Bpifrance. Bernard Liautaud entre au conseil d'administration de Toucan Toco, au côté d'Eduardo Sanchez, ancien VP de Microstrategy. Avec cet apport financier, Toucan Toco va accélérer son développement à l'international après avoir ouvert des bureaux à Boston il y a 6 mois et à Amsterdam il y a un an. L'éditeur va également étendre son offre et proposer des applications prêtes à l'emploi.


L'équipe de Toucan Toco s'est largement étoffée ces deux dernières années passant de 30 à 90 personnes. Debout à droite, Bernard Liautaud, fondateur de Business Objects et dirigeant de Balderton. (Crédit : Toucan Toco)

Après avoir démarré son activité en développant des solutions de tableaux de bord personnalisées pour ses clients, avec des outils exploitables en mode cloud, Toucan Toco a sorti un studio de conception low code qui rend ses clients autonomes sur les applications qu'ils veulent développer, moyennent une formation, et permet de mettre le logiciel entre les mains des utilisateurs métiers. Sur les deux dernières années, Toucan Toco a validé la pertinence de sa démarche au sein des offres de BI en signant d'importants contrats stratégiques de plusieurs dizaines de milliers de licences. Parmi les grands comptes ainsi gagnés, l'écosystème de caisses régionales de Crédit Agricole, Sodexo, BNP Paribas, ainsi qu'un grand groupe d'expertise comptable. L'éditeur compte 130 clients.

De bonnes pratiques de visualisation de données

« Nous avons trouvé notre marché et nous avons l'assurance que notre positionnement est bon et unique car 100% de nos clients sont déjà équipés de solutions de business intelligence », nous a indiqué Baptiste Jourdan, directeur commercial, lors d'un entretien il y a quelques jours. « Nous avons répondu à un besoin qui n'était pas couvert et qui s'appelle le data storytelling, c'est la couverture du dernier kilomètre de la donnée par une pré-digestion de la donnée déjà mise en forme, facile à comprendre pour l'utilisateur final ». Autrement dit, le data storytelling, c'est la capacité à personnaliser la lecture des données pour cet utilisateur, consommateur de la data non-spécialiste de l'IT. C'est pour lui que les outils de Toucan Toco ont été pensés : « Il lui faut quelque chose d'aussi facile à utiliser qu'une application de tous les jours, quelque chose de mobile, multidevice avec de bonnes pratiques de visualisation de données », décrit Baptiste Jourdan. « Et le dernier pilier qui fait que les taux d'utilisation sont très importants, ce sont toutes les recettes de l'engagement : les notifications, les recommandations, l'alerting, la possiblité de partager des écrans, les commentaires, tout ce qui permet de rendre la donnée actionnable ». Avec, assure-t-il, une solution qui se met très rapidement en place.

En deux ans, l'effectif de la société française a été multiplié par trois, de même que le chiffre d'affaires qui devrait s'établir entre 8 et 9 millions d'euros sur l'année 2019. L'entreprise est montée en puissance dans ses partenariats stratégiques avec des prestataires de services et du conseil tels qu'Accenture et Capgemini et des intégrateurs comme Umanis, avec notamment la création de centres d'excellence chez les partenaires et chez les clients, notamment Accenture chez Danone. En 2020, sa stratégie tend vers une croissance de 100% avec un doublement du chiffre d'affaires et des licences.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité