Le mode souscription tire la croissance de Sage au premier trimestre

Le chiffre d'affaires de Sage a progressé de 3% au premier trimestre 2014.

Le chiffre d'affaires de Sage a progressé de 3% au premier trimestre 2014.

Sage a réalisé un chiffre d'affaires de 788 M€ au premier trimestre 2014, soit 3% de plus que l'an passé. En France comme ailleurs, l'éditeur de logiciels de gestion a notamment tiré sa croissance de ses offres en mode souscription. 


Sage commence bien 2014. L'éditeur de logiciels de gestion a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires en hausse de 3% d'une année sur l'autre qui s'établit ainsi à 788 M€. Par rapport au trimestre précédent, ces facturations sont en progression de 5%, confirmant la bonne dynamique de croissance dans laquelle se trouve l'éditeur. Celle-ci provient principalement de ses offres en mode souscription. Les facturations liées à cette activité ont progressé de 7% d'une année sur l'autre. Les revenus récurrents de l'éditeur représentent maintenant 72% du chiffre d'affaires global.

Avec un résultat d'exploitation s'établissant à 216 M€, Sage porte sa marge brute d'exploitation à 27,4% de son chiffre d'affaires. Ces données reflètent notamment la politique d'optimisation des coûts menés par l'éditeur.

13 000 contrats en 15 mois pour l'offre Flex

Sur le marché français, Sage a également enregistré une croissance de 3% de son chiffre d'affaires. Là encore, cette progression provient en partie des offres en mode souscription. Elles représentent aujourd'hui 40% des revenus récurrents de l'éditeur dans l'Hexagone. L'offre Flex de Ciel dédiée aux TPE compte d'ailleurs 13 000 clients 15 mois après son lancement.

Sur le marché des PME, Sage n'a toutefois pas encore récolté les fruits du mode souscription. Son offre Sage 100 Online n'a été lancée qu'à la fin du trimestre. Les facturations liées à sa version on-premise ont en revanche progressé de 12% suite au lancement de la dernière version baptisée « Génération i7 ».

Par O.B.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité