Veritas : « Notre stratégie est d'enlever toutes les couches de la complexité »

« Les entreprises veulent simplifier leur IT qui devient de plus en plus complexe avec l'IA, le multicloud, la conteneurisation », a expliqué Jean-Pierre Boushira, vice-président Europe du Sud de Veritas. (crédit : D.F.)

« Les entreprises veulent simplifier leur IT qui devient de plus en plus complexe avec l'IA, le multicloud, la conteneurisation », a expliqué Jean-Pierre Boushira, vice-président Europe du Sud de Veritas. (crédit : D.F.)

Sorti du giron de Symantec depuis 2015 après son rachat par Carlyle pour 8 milliards de dollars, Veritas reste toujours un acteur majeur de la sauvegarde et de la restauration de données. Pour la 14e année consécutive, le groupe américain - qui a réalisé plus de 2 milliards de dollars de revenus en 2019 (exercice fiscal clôturé fin fin mars dernier) -  est ainsi toujours mentionnée dans le carré des leaders du fameux Magic Quadrant du Gartner. Pour autant le vent du changement souffle : la concurrence s'intensifie tant d'un point de vue business (Commvault sur les grands comptes, Veeam sur le mid-market...) que technologique avec la percée d'acteurs innovants du back up as a service et nativement full cloud (Rubrik, Cohesity...). Le groupe se doit donc d'embrasser les dernières tendances, tant en termes d'usages que de technologiques.

« Les entreprises veulent simplifier leur IT qui devient de plus en plus complexe avec l'IA, le multicloud, la conteneurisation... On a aujourd'hui les moyens d'agir avec des approches d'abstraction à la fois horizontales et structurelles », a expliqué Jean-Pierre Boushira, vice-président Europe du Sud de Veritas. « On a un écosystème complet depuis 30 ans, on arrive à fédérer tous les environnements avec les écosystèmes partenaires, les cloud natives, les cloud providers, la partie containers et microservices. Nous ne sommes pas en retard, on arrive à temps parce qu'on intègre de nouvelles fonctionnalités. C'est vrai que les environnements évoluent, mais notre stratégie à nous est d'enlever toutes les couches de la complexité et pas une seule couche ».

Greg Hughes (CEO Veritas)

« Le défi c'est de trouver comment combattre la complexité des données et les gérer », a lancé Greg Hughes, CEO de Veritas le 19 novembre 19 à Paris lors du Vision Solution Today qui s'est déroulé au Pavillon Cambon. (crédit : D.F.)

La plateforme Data Services de Veritas finalisée d'ici fin 2020

Le dernier événement parisien de l'éditeur, Vision Solution Today ce 19 novembre 2019, a justement été l'occasion de prendre le pouls de l'évolution de son activité. « Le stockage de l'information est fondamental à l'heure de l'augmentation des données et des menaces, de l'intégration cloud et de la régulation des données [...] Le défi c'est de trouver comment combattre la complexité des données et les gérer », a expliqué en introduction de séance Greg Hughes, CEO de Veritas, revenu dans le groupe en 2018 après un passage chez Serena Software et dans le fonds d'investissement HGGC. Pour le groupe, le challenge est donc de continuer de s'appuyer sur son coeur de métier en protection des données (sauvegarde et restauration) avec son offre NetBackup dont la v8.2 est désormais capable de gérer plus de 500 sources de data. Tout en développant ses axes dans le domaine de la disponibilité (notamment Infoscale) et de la gestion de l'information (Insights) via Vault et également Aptare, racheté en avril dernier.

Maintenant que les trois axes stratégiques de développement du groupe - availibility, protection et insights - sont déterminés, reste plus qu'à unifier le tout. C'est justement au programme, d'ici un an, avec une plateforme unifiée, Enterprise Data Services, dont la sortie est annoncée dans les prochains mois. Le challenge de l'intégration a pu être rapidement levé, le groupe pouvant compter sur sa force de frappe R&D s'élevant à 3 500 personnes, soit la moitié de la totalité des effectifs du groupe.  Pour ce qui est de la feuille de route, Veritas compte faire évoluer sa plateforme actuellement ouverte sur un nombre très étendu de solutions tierces via des API dans de multiples domaines (archivage, disaster reconvery...). « Nous allons bientôt ouvrir notre Flex Appliance à des microservices de protection des données vers des applications de classification, gouvernance, data protection, haute disponibilité pour ensuite aller vers davantage d'abstraction avec du déploiement de microservices en mode scale out sous la forme de containers à la demande », nous a expliqué Daniel De Prezzo, directeur technologique des ventes de Veritas. Daniel De Prezzo (Veritas)

Daniel De Prezzo, directeur technologique des ventes, a donné un aperçu de la feuille de route de Veritas. (crédit : D.F.)

Le renforcement en région au programme

Lors de cet événement, on regrettera toutefois l'absence en plateau de témoignages clients, contrairement à d'autres fournisseurs, mais Veritas compte  de belles références clients en France (Veolia, Engie...) et bien entendu dans le reste du monde (Pfizer, WaltDisney, 3M, Best Buy, Delta...). En termes d'activité, l'éditeur ne communique pas en public sur les activités locales mais la tendance est bonne en France : « On est en double digit growth et au-delà des 50% de croissance en France sur l'année qui vient de passer et le premier semestre 2020 est en force croissance aussi », nous a indiqué Jean-Pierre Boushira. « On fait 20% de notre chiffre en direct et le reste en indirect. On a différents types de partenaires, on ne peut pas rayonner seuls, on va accroitre l'empreinte partenaires dans la spécificité, compliance, conteneurisation... Il faut des spécialistes métiers. En France, on est plus de 50 avec des recrutements prévus dans le commercial et on va développer et capitaliser beaucoup plus en régions car les comptes ont besoin de proximité ».

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité