Vêtements et accessoires connectés placés dans les priorités des décideurs métiers et IT

Les bracelets connectés intéressent davantage les utilisateurs que les lunettes ou les lentilles connectées. (crédit : D.R.)

Les bracelets connectés intéressent davantage les utilisateurs que les lunettes ou les lentilles connectées. (crédit : D.R.)

Une étude menée par Forrester et présentée à l'occasion de la conférence LeWeb'14 Paris montre une percée des vêtements et accessoires connectés auprès des utilisateurs mais également des entreprises qui sont nombreuses à les placer en tant que priorité stratégique sur les 12 prochains mois.

Les vêtements et accessoires connectés (wearables) ont le vent en poupe. C'est en tout cas le constat qui ressort de la dernière étude menée par le cabinet Forrester et dont les résultats sont dévoilés à l'occasion de la conférence LeWeb'14 Paris qui se déroule du 9 au 11 décembre.

Parmi les principaux enseignements d'une étude de Forrester sur les vêtements connectés, on retiendra que 10% des Américains ont déjà utilisé un accessoire de ce type, tel que des bracelets de suivi d'activité sportive, et qu'ils sont 45% à se montrer aujourd'hui « intrigués » par la perspective de se doter d'un tel dispositif. En Europe, la curiosité envers les vêtements et accessoires connectés est (un peu) plus faible, puisque 32% des répondants de ce côté de l'Atlantique partagent cet avis.

Parmi les types de vêtements et accessoires connectés qui peuvent intéresser les Américains, arrivent en tête les bracelets (42%), les dispositifs à porter sur un vêtement (35%), des écouteurs (21%), des dispositifs à placer sur une chaussure (20%) voire embarqués directement dans le vêtement (19%) ou un bijou (16%). A noter que les lunettes connectées attirent 18% des répondants contre 6% pour les lentilles de contact et de façon plus exotique dans les brosses à dents (8%), voire directement tatoué sur la peau (8%). Les répondants européens sont à quant à eux un peu plus réservés sur l'intérêt envers ces différents dispositifs, avec notamment 36% à s'intéresser aux bracelets connectés, 23% aux dispositifs à clipser sur un vêtement (23%) ou une chaussure (12%), embarqué dans un vêtement (15%) ou un bijou (13%), ou encore aux lunettes connectées (12%), sachant que la perspective d'utiliser des brosses à dents, tatouages ou lentilles connectés ne séduit respectivement que 7%, 4% et 3% des répondants européens.

27% des décideurs métiers et IT n'ont pas inscrit les wearables à leur agenda

Outre les usages, cette étude s'est également attelée à jauger l'importance stratégique que les entreprises accordent aux wearables. Surprise : elles sont (très) nombreuses à s'y intéresser de près. A la question : « Sur les 12 prochains mois, quelle priorité stratégique allez-vous consacrer aux vêtements et accessoires connectés ? », 68% des décideurs métiers et informatique ont en effet indiqué qu'ils considéraient les wearables comme une priorité, dont 51% en tant que priorité modérée, haute voire critique. A l'inverse, 17% des décideurs font savoir qu'il s'agit d'une priorité basse tandis que pour plus du quart (27%), les wearables ne sont pas inscrits à leur agenda.

Les résultats de l'étude de Forrester sont basés sur deux enquêtes en ligne, la première réalisée entre avril et mai 2014 auprès de 13 003 adultes européens agés de 16 à 89 ans et la seconde auprès de 4 575 adultes américains agés de 18 à 88 ans.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité