Watsoft ouvre son capital pour accélérer son développement

Oleg Bivol, président de Watsoft : « Watsoft n’avait pas besoin d’accueillir un investisseur pour continuer de grandir. Mais, se rapprocher d’un partenaire qui fournit de nouveaux moyens et qui a l’expérience du développement d’entreprise va nous permettre de le faire plus vite. » Crédit photo : O.B.

Oleg Bivol, président de Watsoft : « Watsoft n’avait pas besoin d’accueillir un investisseur pour continuer de grandir. Mais, se rapprocher d’un partenaire qui fournit de nouveaux moyens et qui a l’expérience du développement d’entreprise va nous permettre de le faire plus vite. » Crédit photo : O.B.

Le fonds Generis Capital Partners est devenu actionnaire de Watsoft pour l'accompagner dans la structuration de son organisation et l'élargissement de son offre en logiciels. D'ici 2025, le VAD espère avoir multiplié son chiffre d'affaires par deux à 25 M€.

Depuis sa création en 2001, Watsoft a toujours choisi de ne compter que sur ses propres ressources pour se développer. Avec un vrai succès, comme en témoignent les 25% de progression annuelle moyenne qu'enregistre l'activité du VAD en logiciels (sécurité, sauvegarde, infogérance...) depuis 2017. Pourtant, Oleg Bivol et Stéphane Bec, les fondateurs de l'entreprise bordelaise, ont rompu avec cette approche sans participation externe en cédant des parts au fonds Generis Capital Partners. Conseillés dans cette opération par la banque d'affaires Oaklins, ils conservent néanmoins plus des deux tiers du capital. « Watsoft n'avait pas besoin d'accueillir un investisseur pour continuer de grandir. Mais, se rapprocher d'un partenaire qui fournit de nouveaux moyens et qui a l'expérience du développement d'entreprise va nous permettre de le faire plus vite », indique Oleg Bivol. « En Allemagne, l'un de nos homologues qui s'est déjà associé à un fonds a dégagé 30% à 40% de croissance ces dernières années », en veut pour preuve le dirigeant.

Une force de vente renforcée, notamment sur le terrain

Les fonds (leur montant n'est pas public) apportés par Generis Capital Partners seront utilisés en premier lieu pour faire croître le portefeuille de clients de Watsoft. A l'heure actuelle, le VAD sert 3 700 revendeurs, en grande partie des MSP, dont la moitié sont actifs. L'objectif est à la fois d'en attirer davantage et d'accroître la valeur des achats de chacun d'entre eux. Pour y parvenir, le distributeur va notamment faire croître ses effectifs commerciaux, actuellement de 8 personnes. Les embauches prévues concernent majoritairement des sédentaires, la population de vendeurs la plus répandue chez Watsoft, mais aussi des commerciaux terrain qui ne sont que 3 aujourd'hui (Paris, Marseille, Sud-Ouest). « D'ici quatre ans, nous auront 20 personnes au commercial et 6 personnes au marketing. L'effectif total de l'entreprise aura été porté à 45 personnes contre 20 aujourd'hui. Quant au chiffre d'affaires, il aura été multiplié par plus de deux à 25 M€ », détaille Oleg Bivol.

Référencement imminent d'offres d'EDR

Les équipes techniques de Watsoft sont appelées à se développer elles aussi. Ces dernières délivrent des prestations de conseil et de consulting qui permettent de renforcer l'accompagnement des revendeurs, et, par là même, la valeur de leurs achats. Elles fournissent aussi l'expertise technique nécessaire à l'ajout de nouvelles marques au catalogue du VAD. Un point qui constitue l'une des autres priorités de Watsoft. « Aujourd'hui, nous proposons des offres de sécurité, sauvegarde, PSA, RMM ou encore de gestion des mots de passe à travers des partenariats avec une vingtaine d'éditeurs [Ndlr : N-able, Kaspersky, Altaro, Atempo, Altaro, Wasabi, etc.]. Nous allons élargir nos références de solutions dans ces domaines, avec, par exemple, des EDR qui vont arriver très prochainement dans notre offre », indique Oleg Bivol.

La croissance externe comme option

Une fois réalisés la structuration de l'entreprise, l'élargissement de son offre et celui de sa clientèle, Watsoft pourrait s'intéresser à une opération de croissance externe. En 20 ans d'existence, le distributeur n'en a encore jamais réalisé. Cependant, rien n'est encore à l'étude, insiste-t-il.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité