Alerte, nos mobiles ne sont pas assez sécurisés

Les possesseurs de smartphones n'hésitent pas à stocker de nombreuses données personnelles sur leur terminaux, sans pour autant prendre toutes les précautions pour les protéger. Selon une étude réalisée par Médiamétrie pour la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) ils prennent des risques inconsidérés..

L'étude de Médiamétrie "Smartphone et vie privée" réalisée pour le compte de la Cnil montre que 89% des utilisateurs de terminaux mobiles conservent sur leur appareil des données de contact, 86% des données multimédias, 40% des données à caractère secret (codes divers, coordonnées bancaires, informations médicales, etc.). Ils sont aussi très intéressés par de nouveaux services comme pouvoir stocker leurs cartes de fidélité sur leur mobile (51%) ou même des données médicales (46%). Ils sont aussi 38% à être déjà attirés par la technologie de paiement sans contact (qui concerne les terminaux équipés d'une puce NFC).


Malgré tous ces usages, ils sont majoritairement conscients (65%) que les données contenues dans leur téléphone ne sont pas bien protégées. Ils sont encore 30% à n'avoir aucun code de protection actif sur leur téléphone. Beaucoup pensent, à tort, qu'il n'est pas possible d'installer un antivirus sur son smartphone, alors que pourtant 20% des terminaux tournant sous Android en sont équipés. Autre signe de laxisme, 71% des personnes qui téléchargent des applications ne lisent jamais leurs conditions d'utilisation.

Les jeunes plus sensibles aux questions de sécurité

Ce sont au final les plus jeunes (15-17 ans) qui se révèlent aussi les plus prudents. Ils sont 82% à considérer qu'il est gênant d'enregistrer ses codes secrets (contre 76% en moyenne). Dans cette tranche d'âge, ils sont 37% à utiliser un code de verrouillage spécifique (contre 31% en moyenne). Enfin, 30% personnalisent l'accès aux informations qu'ils publient sur les réseaux sociaux selon leur type de contacts (contre 19% en moyenne).

En France, les utilisateurs de smartphones sont en majorité des hommes (59%), urbains (42%) utilisant un appareil fonctionnant sous Android (33%). D'autre part, sept personnes sur dix n'éteignent jamais leur smartphone. Cette enquête a été réalisée en ligne en novembre 2011 auprès de 2 315 utilisateurs de smartphones âgés de 15 ans et plus.

Pour consulter l'étude de la Cnil : www.cnil.fr/la-cnil/actualite/article/article/smartphone-et-vie-privee-un-ami-qui-vous-veut-du-bien/?tx_ttnews%5BbackPid%5D=2&cHash=aea48e3e9df859117d05f7cd9934d8c3



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité