Apple offre un nouveau support à Windows

Une page historique de l'informatique vient de se tourner. Apple, qui fête ses trente ans, lève le voile sur une version de test de Boot Camp, application permettant de faire cohabiter Mac OS X et Windows XP en dual-boot sur les dernières machines MacIntel. Pour l'heure en bêta librement téléchargeable (83 Mo) et limité dans le temps, l'outil devrait rejoindre la prochaine mouture de Mac OS, nom de code «Leopard». Ce «camp retranché» pour Windows - et très probablement pour Vista - prépare le terrain à l'OS Microsoft: Boot Camp crée une partition pour héberger XP puis lance la gravure de pilotes nécessaires à la reconnaissance par Windows de la plate-forme Mac. Le processus reste toutefois réversible, Boot Camp autorisant l'effacement de la partition Windows. Là s'arrêtent ses fonctions. Et Apple de préciser d'emblée qu'en aucun cas il ne supporte Windows ni ne fournit l'OS. Cette initiative ouvre en grand la porte de l'environnement Mac aux utilisateurs Windows. Car pour Apple, il s'agit bien d'élargir sa base installée en accueillant l'OS n°1 et ses utilisateurs. L'objectif: «La rendre plus attractive aux utilisateurs Windows susceptibles de switcher.» Un point sur lequel semblent s'accorder les cabinets de recherche Jupiter Research et Gartner. Selon eux, ce dual-boot permet bien d'isoler le meilleur des deux mondes: posséder deux systèmes pour deux utilisations différentes (au travail ou à la maison). Mais surtout, explique Jupiter Research, il lève l'un des principaux obstacles à l'adoption du Mac par le monde PC: le manque d'applications. Coup double pour la firme à la pomme, rapporte Gartner, pour qui Apple, jusqu'alors cantonné à un marché de niche, se retrouve en concurrence directe avec des géants de l'industrie du PC comme Lenovo, Dell ou HP. Microsoft, de son côté, pourrait également tirer son épingle du jeu et, dans la foulée, voir gonfler ses ventes de licences Windows, achetées soit par des utilisateurs de PC ne disposant que d'une version OEM - non supportée par Boot Camp -, soit par des utilisateurs Mac, soucieux de profiter d'un double OS. Reste pourtant quelques problèmes de compatibilité, tant logicielle que matérielle, notamment dans la gestion des périphériques Bluetooth et de l'USB. Et côté logiciel, le formatage de la partition Windows, qui une fois en NTFS, n'autorisera pas l' option «Ecriture» pour un utilisateur en mode Mac. Et surtout, «comment utiliser Windows avec une souris à un seul bouton?», ironise David Bradshaw, analyste chez Ovum.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité