HP unifie les offres issues des rachats d'Autonomy et de Vertica

Suite au rachat de Vertica et plus récemment d'Autonomy, HP propose de combiner le traitement des données structurées et non structurées dans un flux unifié. Une stratégie expliquée lors de l'événement Discover 2011 à Vienne, un rendez-vous qui mêle infrastructures et solutions logicielles.

Hewlett-Packard a rapidement mis à profit ses récentes acquisitions, Vertica racheté en mars dernier et Autonomy en octobre, en rassemblant ces deux logiciels dans une seule solution baptisée Next Generation Information Platform. Avec cette offre disponible fin janvier, les utilisateurs pourront rechercher et analyser des données structurées et non structurées, a expliqué Mike Lynch, ancien CEO d'Autonomy et désormais en charge de l'entité Information Optimization Business Solutions chez HP.

La plate-forme Vertica Analytics est un logiciel dédié au stockage et à l'analyse de très grandes quantités de données structurées, ou de données qui ont été stockées dans une base de données relationnelle. La solution Autonomy IDOL (Intelligent Data Operating couche) peut quant à elle indexer les données non structurées au sein d'une entreprise, et fournir aux utilisateurs une interface de recherche.

IDOL arrive dans sa version 10


HP propose aujourd'hui une mise à jour de la solution d'Autonomy, IDOL 10, optimisée pour les plates-formes serveurs maison Proliant, et qui inclut un ensemble de liens qui lui permettent de s'intégrer plus facilement avec Vertica. IDOL, dans sa version 10, sera disponible le 1er décembre, et offrira aux utilisateurs la possibilité de travailler avec des données structurées stockées dans la base de données Vertica. Si la force d'Autonomy repose sur ses capacités de traitement de données texte, audio et vidéo, Vertica apporte en sus les ressources d'une base de données en colonnes et des capacités analytiques.

L'interface de recherche unifiée pourrait se montrer particulièrement utile pour afficher dans un seul flux une synthèse reposant sur des données structurées et non structurées. Dans les entreprises, ces informations sont généralement traitées par des systèmes distincts. Par exemple, les informations issues de réseaux sociaux tels que Twitter, qui sont généralement capturées en tant que données non structurées, pourraient être explorées en utilisant les fonctionnalités graphiques et analytiques de Vertica.

Les flux vidéo et audio qui peuvent être tous deux ingérés par IDOL, pourraient être couplés avec les données liées à des événements historiques stockés dans Vertica pour fournir un suivi en temps réel. À titre d'exemple, une banque pourrait suivre une conversation téléphonique avec un client qui demande un crédit et certains mots clefs analysés par Autonomy pourraient déclencher une alerte dans Vertica. Si lors de cette conversation, l'appelant laisse échapper quelque chose qui pourrait indiquer un risque élevé, la société de crédit pourrait être immédiatement alertée par la fonction d'analyse de Vertica, nous a expliqué un responsable de HP.




s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité