Microtélec mis en redressement judiciaire

(22/09/04) - L'assembleur francilien Microtélec, fournisseur historique du groupe Séquence, est sous le coup d'une procédure de redressement judiciaire depuis le 29 juin dernier. La direction de l'entreprise, qui n'a pas encore déposé l'état de ses créances auprès du tribunal de commerce de Versailles, ne souhaite faire aucun commentaire sur la situation. Elle indique simplement qu'elle soumettra un plan de continuation le 12 octobre prochain à ce même tribunal. De fait, la déclaration de cessation de paiement de Microtélec apparaissait inéluctable depuis la perte en avril dernier de son principal client, le groupe Séquence, ce dernier ayant décidé de confier l'essentiel de la fabrication de ses PC sans marque à l'assembleur bordelais Péristyle. Ce dénouement serait en fait l'expression d'un malaise plus ancien entre le client et son fournisseur. « Cela faisait dix-huit mois que le courant ne passait plus entre Microtélec et Séquence », estime un membre du groupe, qui souhaite garder l'anonymat. Selon lui, les difficultés de Microtélec seraient nées de la disparition de son dirigeant-fondateur, Alain Bobet, en novembre 2002. "Dès lors, la société a commencé à perdre en réactivité et en capacité d'adaptation", poursuit l'adhérent de Séquence. Il reproche notamment à Microtélec d'avoir trop privilégié les configurations construites sur mesure au détriment de sa ligne de produits prédéfinis. Conséquence de ce choix, la plupart des adhérents de Séquence se seraient progressivement détachés de leur fournisseur, jusqu'à cesser toute relation commerciale avec lui. Au moment de la déclaration de cessation de paiement, Microtélec comptait un effectif de dix salariés. Le dernier chiffre d'affaires connu de la société était de 6,4 M€ pour l'exercice clos le 31 mars 2003.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Pour contrer les cyberattaques, en particulier les ransomwares, les établissements de santé s'organisent, de la mise en place d'outils de cybersécurité - avec des sauvegardes...

Publicité