75% des revendeurs IT anticiperaient des revenus et des bénéfices en hausse pour 2014

Sur le total des professionnels de l'informatique et des télécoms anticipant une bonne année 2014, 36% d'entre eux tablent à la fois sur une croissance de leur chiffre d'affaires et de leurs profits.

A en croire Canalys, l'optimiste règne chez les professionnels de la distribution informatique et télécom. D'après la dernière enquête réalisée par ce cabinet d'études, les trois quart des revendeurs qu'il a interrogés dans la zone EMEA s'attendent à ce que leur chiffre d'affaires et leurs bénéfices progressent en 2014. Dans le détail, ils sont environ 36% à anticiper des facturations en hausse de 1 à 9%. Les populations de ceux qui tablent sur une croissance de 10 à 19% ou de 20% et plus représentent chacune 17% des répondants. Chez les pessimistes, on ne trouve que 20% de sondés à penser que leurs revenus ne vont pas progresser et 6% de revendeurs à parier sur une baisse de leurs chiffres d'affaires.

Non contente de constater que les revendeurs sont majoritairement confiants quant à la progression de leurs activités, l'étude de Canalys montre aussi que la croissance sur laquelle ils parient devrait être profitable. En effet, 36% des répondants pensent que leurs bénéfices vont progresser dans une fourchette de 1 à 9% cette année. 26% des revendeurs estiment que cette hausse de résultat net sera de 10 à 19%. Ils sont enfin près de 12% à imaginer une croissance de plus de 20% de leur profitabilité. Seuls 20% des sondés anticipent des bénéfices stables et 4,5% environ des profits en baisse.

Par F.A.
Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité