Aspaway accompagne les éditeurs dans le SaaS avec Leasia

Spécialiste du financement, Patrice de Poix prend la direction de Leasia.

Spécialiste du financement, Patrice de Poix prend la direction de Leasia.

L'hébergeur a créé Leasia, une filiale dédiée à l'accompagnement financier et opérationnel des éditeurs souhaitant proposer leurs solutions en mode SaaS. Fondée en partenariat avec un spécialiste du financement, elle a pour objectif de les prémunir contre les risques financiers liés à ce mode de commercialisation des logiciels. 

Passer d'un modèle de commercialisation en mode licence à un modèle de vente en mode SaaS n'est pas une mince affaire pour un éditeur. L'hébergeur et infogéreur Aspaway l'a constaté, lui qui travaille depuis 14 ans avec des fournisseurs de logiciels. C'est dans l'optique de faire sauter ces barrières que la société a créé Leasia il y a deux ans, en partenariat avec Patrice de Poix, un spécialiste du financement. Détenue à 45% par ce dernier et à 55% par Aspaway, cette filiale n'est opérationnelle que depuis quelques mois. Elle propose aux éditeurs de créer une offre de location autour de leurs offres SaaS et de les accompagner dans leur transition. « Nous avons beaucoup cogité avec Michel Théon (président d'Aspaway NDLR) pour trouver la bonne formule, raconte Patrice Poix, vice-président de Leasia. Nous nous sommes rendu compte qu'il fallait proposer un contrat unique tripartite entre l'éditeur, le financeur et l'hébergeur ».

Une continuité assurée

Dans les faits, un éditeur qui souhaite proposer à son client sa solution en mode SaaS va se tourner vers Leasia qui va lui proposer un modèle de financement complet ou partiel de son offre et l'héberger chez Aspaway. L'éditeur peut ainsi soumettre à ses clients des contrats SaaS tenant compte de tous les frais, y compris ceux liés à l'hébergement. C'est ensuite Leasia qui percevra les échéances de paiement des entreprises. Une fois le premier versement reçu, la filiale d'Aspaway verse à l'éditeur tout ou partie du montant dont devra s'acquitter le client sur un, deux ou trois ans, déduit des frais d'hébergements. Ces derniers seront payés à Aspaway par Leasia mensuellement. Via une close spécifique du contrat, Leasia assure en outre une continuité des services en cas de défaillance de l'éditeur. « Même s'il fait faillite et dépose le bilan, nous gardons le droit de maintenir sa solution en l'état jusqu'à l'échéance du contrat. Les équipes d'Aspaway sont en outre qualifiées pour garantir la continuité applicative », explique Patrice de Poix.

Pour ce qui est du risque client, ce sont Leasia et l'hébergeur qui l'assument. « Nous avons tout fait pour éviter que l'hébergeur et l'éditeur ne se renvoient la faute en cas de refus du client de payer ses mensualités, explique Patrice Poix. En cas d'impasse, le contrat prévoit que l'hébergeur est économiquement responsable mais nous essayons d'abord de trouver un arrangement à l'amiable ». En outre, Leasia propose d'accompagner les éditeurs dans la mise en place de leur offre SaaS. La société a fait appel à un avocat spécialisé pour aiderà l'élaboration des contrats de inancement. Leasia met également à disposition de ses clients des ressources pour les aider à lancer leur campagne marketing autour du SaaS.

Une vitrine pour Aspaway

Leasia compte déjà un client éditeur, en la qualité d'Addenda Software et s'apprête à en signer un deuxième. Elle mise aussi bien sur la base clients d'Aspaway que sur des éditeurs qui n'en font pas partie pour conquérir des prospects. Le premier éditeur à avoir fait confiance à la filiale fait d'ailleurs partie de la seconde catégorie. « La qualité de services d'Aspaway l'incite d'ailleurs à venir y héberger d'autres pans de son infrastructure », déclare Patrice de Poix. L'hébergeur est en train de former des équipes commerciales pour vendre l'offre de Leasia et ramener de nouveaux éditeurs dans son giron. La filiale compte en outre sur la popularité de ses deux financeurs, Lea Finance et J Capital, pour attirer d'autres clients. Si les objectifs de Leasia n'ont pas encore été clairement définis, ses fondateurs estiment que le marché est en pleine croissance. « Aujourd'hui, nous estimons que 80% des éditeurs vont passer au moins une partie de leur offre en mode SaaS », indique Patrice de Poix.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité