Atempo absorbe Wooxo pour opérer une consolidation marketing et technologique

Atempo absorbe Wooxo afin de rassembler les différentes solutions sous une seule ombrelle avec d’un côté la sauvegarde et la restauration et de l’autre le data management, nous a expliqué Ferhat Kaddour d'Atempo.

Atempo absorbe Wooxo afin de rassembler les différentes solutions sous une seule ombrelle avec d’un côté la sauvegarde et la restauration et de l’autre le data management, nous a expliqué Ferhat Kaddour d'Atempo.

En fusionnant Atempo et Wooxo, Luc d'Urso, le président des deux entités, entend proposer une plateforme dédiée à la protection des données (Lina, Tina et Yoo Backup) et une autre consacrée au data management -avec sauvegarde, archivage et migration de grands volumes de données - reposant sur Miria.

En direct de Sunnyvale - Exit Wooxo, la société de Luc d'Urso, spécialisée dans la sauvegarde disparait au profit de la société Atempo, qu'il avait acquis en septembre 2017. Il s'agit d'une fusion simplifiée avec l'absorption pure et simple de Wooxo par Atempo. Une opération réalisée le 31 décembre dernier. « Alors que nous nous apprêtons à célébrer notre trentième anniversaire, nous voilà rassemblés sous la bannière Atempo et en ordre de marche pour lutter contre la cybercriminalité et contribuer activement à la construction d'une Europe numérique souveraine », a indiqué dans un communiqué de presse Luc d'Urso, président d'Atempo, qui n'a pas pu assister au point presse prévu à Sunnyvale suite à un impondérable. Le dirigeant entend ainsi simplifier et rationaliser les structures issues des créations et acquisitions historiques de Wooxo, Atempo, et Synerway. Présent en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, avec un siège social à Massy - depuis le déménagement des Ulis - Atempo travaille principalement avec des PME-PMI et des grands comptes sur les marchés des médias, du HPC, de la santé et du secteur public.

Présent à Sunnyvale, Ferhat Kaddour, vice-président en charge des ventes et des alliances chez Atempo, nous a résumé la stratégie initiée par l'éditeur spécialisé dans la sauvegarde et la restauration, du poste de travail aux très grands volumes de données. Les solutions des deux entités seront progressivement regroupées en deux catégories : protection des données d'un côté et data management avec sauvegarde de très grands volumes des données de l'autre avec une seule marque ombrelle Atempo. Dans l'année à venir, les noms des produits historiques Lina, Tina et Miria seront simplifiés (Data Protection rassemblant Lina, Tina, Backstone et YooBackup, et Data Management les 5 modules de Miria), et dans les deux ans les technologies rapprochées avec une console unique pour la sauvegarde et la gestion des données avec un accent prononcé pour l'analytique. Data Protection se concentre sur la sécurité, les infrastructures hybrides et ce que l'on appelle l'atomisation des données, alors que Data Management se focalise sur la croissance massive des données, la réglementation et la conformité.



Les outils de sauvegarde d'Atempo et Wooxo vont converger pour simplifier la proposition. (Crédit Atempo)

Une consolidation marketing et technologique

Lors de cet IT Press Tour en Californie, Ferhat Kaddour nous a dressé la stratégie et la feuille de route de l'entreprise pour les deux ans à venir avec un programme réfléchi pour développer ses outils dédiés à la protection des données dans l'environnement multi cloud et hybride actuel. « Il s'agit d'une véritable intégration à mener et pas simplement d'une interconnexion entre les solutions », nous a précisé Ferhat Kaddour. La fusion des deux moteurs de sauvegarde - Tina et Miria - n'est toutefois pas à l'ordre du jour, car ils correspondent à des charges de travail très différentes. Une centaine de développeurs dans le groupe vont travailler à la réconciliation de ces outils, nous a expliqué Louis-Frederic Laszlo, directeur des produits de management chez Atempo, avec à la fin une seule console pour tous les outils pour gérer les VM, les postes de travail et les applications en mode SaaS. Egalement en cours de développement, une console pour les MSP, baptisé Atempo Portal, commence à faire ses premiers pas comme nous avons pu le voir lors d'un court extrait vidéo. 

Seconde ligne de produits d'Atempo, Miria va simplement devenir Data Management. (Crédit Atempo)

Si le fournisseur travaille avec des partenaires - via des plug-ins - pour fournir une protection contre les malwares (Automatic Malware Detection) et limiter les interférences lors des transferts de sauvegarde, il n'a pas spécifiquement mis en oeuvre une prévention des attaques par ransomwares, qui verrouillent également les sauvegardes. La protection des conteneurs orchestrés par Kubernetes n'est pas non plus à l'ordre du jour chez l'éditeur, qui préfère aujourd'hui se concentrer sur les ressources informatiques les plus répandues dans les entreprises. Et, comme tous les éditeurs spécialisés dans la protection des données, Atempo travaille avec des fournisseurs d'appliances de sauvegarde comme Dell et Quantum, et compte bien étendre ses partenariats avec les autres acteurs du stockage secondaire.  



Si la plateforme Ontap de NetApp est bien supportée par Atempo, ce dernier ne fait pas en core partie des partenaires officiels. (Crédit Atempo)



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité