Avec ERP X3 V7, Sage propose une approche hybride du PGI

Cette version 7 d’ERP X3 propose un accès mobile et une foule d'applications web, nous a expliqué Christophe Letellier, CEO de ERP X3 chez Sage

Cette version 7 d’ERP X3 propose un accès mobile et une foule d'applications web, nous a expliqué Christophe Letellier, CEO de ERP X3 chez Sage

Deux ans après sa précédente mise à jour majeure (v6.5), Sage livre aujourd'hui une version profondément remaniée de son ERP X3 avec un v7 hybride conjuguant installation sur site et consultation en ligne.

En direct de Lisbonne - Alors que certains éditeurs d'ERP assurent que seul le cloud apporte l'agilité nécessaire à une expansion internationale, Sage poursuit la voie engagée avec succès auprès des PMI-PME avec l'arrivée de sa solution ERP X3 v7. A l'écoute de ses clients et de ses partenaires, l'éditeur a identifié trois priorités pour conforter l'activité des PME-PMI : accompagner les efforts liés à la réduction des coûts, détecter de nouvelles opportunités et au final contribuer à l'amélioration du chiffre d'affaires de l'entreprise. « Nous avons écouté nos clients et le marché pour redesigner notre solution et mieux répondre aux besoins et aux défis auxquels font face les entreprises du mid-market », a expliqué lors d'un point presse Christophe Letellier, CEO de Sage ERP X3. Le PGI un élément clef à la bonne marche de l'entreprise et son installation ou son renouvellement n'est toujours pas un choix anodin comme nous l'a expliqué le DSI de la SMEG, Jean-Charles Harlé. Nous reviendrions un peu plus tard dans la semaine sur le témoignage de ce fournisseur d'électricité de la Principauté de Monaco qui a choisi d'installer ERP X3 v7 en remplacement d'une dizaine de logiciels dont une solution de paie vieille de 25 ans !

L'éditeur a remanié l'ergonomie de son logiciel ERP X3 v7 pour offrir une interface web intuitive et collaborative basée sur le langage HTML5 qui prend en charge plusieurs navigateurs. La personnalisation de l'interface utilisateur est également de la partie avec une élégante solution reposant sur du drag and drop. En 2010, pour le lancement de la v6 d'ERP X3, Sage avait travaillé avec Netvibes, désormais dans le giron de Dassault Systèmes, pour générer des tableaux bord sur mesure pour un meilleur suivi financier et un contrôle des coûts en temps réel avec un outil baptisé Enterprise WebTop. Aujourd'hui, le développement a été interne et l'intégration native, nous a expliqué M. Letellier. « L'accord avec Netvibes n'a rien donné en fait, ça n'a pas accroché avec nos clients. C'était une solution intéressante au niveau technologique mais trop compliquée pour nos utilisateurs ». Avec une cible PME-PMI, un outil de reporting comme Sage Enterprise Intelligence couvre une bonne partie des besoins nous a assuré le directeur général.

Une tarification revue et simplifiée

On notera également parmi les principales améliorations de cette v7 : une fonction de recherche, l'intégration de documents Office par simple glisser-déposer, l'amélioration des outils CRM, la localisation instantanée des versions dans le navigateur... La fonction recherche, développée en interne, vient remplacer le précédent moteur fourni par Exalead qui ne donnait pas satisfaction. Il affranchit les utilisateurs de la l'arborescence qui sous-entend l'architecture d'un PGI. Le connecteur CRM introduit avec la version 6.5 est en cours de refonte et sera disponible en septembre prochain. Mais avec son architecture web ouverte, ERP X3 v7 peut travailler avec d'autres outils CRM sur le marché en SOA.

Pour ce qui concerne la tarification, Sage a voulu simplifier la chose avec des bundles plus clairs en regroupant par exemple les offres Standard et Premium dans un seul pack. « On a crée un pricing simplifié pour le web et la mobilité (intense, ponctuel et à la volée) pour apporter plus de souplesse », nous a indiqué M. Letellier. Des packages industrie, finance et distribution sont également proposés en mode licence et souscription. Interrogé sur la répartition des revenus issus de ces deux modèles, Christophe Letellier nous a dit sans détour 99% pour les licences et 1% pour la souscription. Et pour le cloud, le dirigeant assure que le marché n'est pas encore prêt. « Nous lançons ERP X3 v7, qui sera disponible en juin, et une fois la base installée nous proposerons dans quelques mois une version bêta dans le cloud que nous ouvrirons progressivement aux clients intéressés ».

Techniquement, tout serait prêt nous ont assuré plusieurs interlocuteurs sur le salon organisé par Sage à Lisbonne, mais le marché des PME-PMI ne plébiscite pas encore ces solutions. « « La version 7 peut déjà travailler dans le cloud, nous avons la technologie mais il est encore trop tôt pour l'annoncer. Cela arrivera quand le marché sera prêt à accueillir notre solution. Ce n'est pas encore le cas aujourd'hui », nous a indiqué en aparté un responsable de l'éditeur. La localisation de données stratégiques dans le cloud pose encore problème - avec raison d'ailleurs - à bon nombre d'entreprises. On touche ici au coeur du réacteur et la moindre fuite ou interruption de services est immédiatement préjudiciable.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité