Avenir Telecom : la période d'observation prolongée de six mois

Depuis septembre 2015, le nombre de magasins Internity est passé de 80 à 4 en France. Crédit photo : D.R.

Depuis septembre 2015, le nombre de magasins Internity est passé de 80 à 4 en France. Crédit photo : D.R.

Le distributeur et fournisseur Avenir Telecom bénéficie d'un nouveau délai pour mettre en oeuvre sa restructuration. Elle a déjà engendré la quasi disparition de son enseigne Internity dans l'Hexagone.

Le tribunal de commerce de Marseille donne un nouveau sursis à Avenir Telecom. A la mi-juillet, le distributeur et fournisseur de Smartphones, d'objets connectés et d'accessoires a obtenu la prolongation jusqu'au 4 janvier 2017 de la période d'observation dont il bénéficiait déjà depuis sa mise en redressement judiciaire le 4 janvier dernier.

Suite à son dépôt de bilan, l'entreprise dirigée et cofondée par Jean-Daniel Beurnier a annoncé et entamé la mise en oeuvre d'une réorganisation visant à recentrer son activité sur son portefeuille de marques en propre et sous licence exclusive dans un modèle de distribution multicanal. En parallèle, le groupe a commencé à se désengager de l'exploitation de ses points de ventes à l'enseigne Internity.

L'effectif tombé à 595 personnes

Résultat, à ce jour le nombre de magasins d'Avenir Telecom est passé à 4 en France (80 auparavant) et à 124 à l'international. Il était de 223 au total à la fin septembre 2015. Cette coupe franche et encore non achevée a ramené l'effectif de l'entreprise 595 collaborateurs contre 1035 à la fin septembre 2015. Une quarantaine de suppressions de postes doivent encore avoir lieu.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité