Baisse des ventes de biens IT et télécoms dans la distribution grand public en 2012

Cliquez pour agrandir  le graphique

Cliquez pour agrandir le graphique

Peu des produits IT et électroniques commercialisés dans la distribution grand public ont échappé à une baisse de leurs ventes en valeur l'an dernier. Comme le révèle GFK, les achats cumulés de PC, de tablettes, d'imprimantes et de consommables ou encore de téléphones ont en effet reculé d'au moins 3% (un chiffre que publie le cabinet d'études en tenant aussi compte des ventes, en hausse, du petit et du gros électroménager).

Le record de décroissance revient aux produits d'électronique grand public (TV, lecteurs nomades, GPS...) dont le chiffre d'affaires annuel n'a atteint que 5,5 milliards d'euros, soit 18,9% de moins qu'en 2011. Au quatrième trimestre, le secteur a subit une décroissance de 14,6% de sa valeur à 1,7 milliards d'euros. Il a été notamment impacté par la baisse des ventes de téléviseurs qui font les frais de la fin de l'euphorie des dernières années, liée à l'équipement en écran plats de grande taille. Concurrencés par les smartphones et les tablettes, les GPS et les lecteurs nomades semblent bel et bien avoir vécu leur âge d'or.

Le PC à la peine, les tablettes au top

Segment des biens IT grand public le plus important, celui de la micro Informatique s'est, sans surprise, également replié (- 2,9% en valeur sur l'année 2012). Les revenus du secteur se sont ainsi établis à 8,31 milliards d'euros. Aidé par la période de Noël, la baisse des ventes a été légèrement inférieure (-1,6% à 2,6 Md€) au quatrième trimestre. Sur ce segment dans lequel GFK classe les PC de bureau, les PC portables et les tablettes, ce sont les deux premières catégories de produit qui ont entraîné l'ensemble du marché dans leur chute. Tandis que les desktops enregistraient une baisse en valeur à deux chiffres, les notebooks connaissaient pour la première fois un recul de leur chiffre d'affaires. A contrario, les tablettes ont vu leurs volumes progresser de 140% à près de 3,6 millions d'unités en 2012. Pour ne rien arranger, le prix des tablettes a beaucoup baissé, pour passer à 325 € en moyenne, quand celui des PC augmentait de 2% à 575 €.

Mature lui aussi, le marché de la bureautique et des consommables a sauvé les meubles l'an dernier. Ses ventes en valeur n'ont en effet baissé que de 0,4% sur l'année à 2,85 milliards d'euros. Mieux, lors du dernier trimestre 2012, le chiffre d'affaires du secteur a connu une progression de 2,3% à 800 millions d'euros. Peut-être un signe du retour de la valeur sur un plus long terme.
Par segment de produit, GFK note une forte croissance des ventes en valeur de multifonctions, de scanners et de vidéoprojecteurs. En revanche, le marché des consommables s'est replié de 2% sur l'année, accusant le contrecoup de la baisse des ventes des systèmes d'impression. La tendance pourrait toutefois s'inverser cette année grâce au rebond sensible des ventes de multifonctions.

+20% de croissance pour le rayon téléphonie

Au final, seul le marché de la téléphonie grand public peut se targuer d'avoir progressé dans son ensemble l'an dernier. Le secteur a connu une croissance annuelle de 20,3% pour un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros. Il a pu compter sur la forte croissance des ventes de smartphones et d'accessoires qui ont représenté plus de 30% de l'ensemble des ventes en volumes de terminaux et d'accessoires sur l'année. A noter qu'il s'est vendu 15% de terminaux mobiles nus en 2012, contre 3% en 2011, suite à l'arrivée de free qui a amené les opérateurs à proposer des forfaits sans subventions de téléphones. Les terminaux fixes ont enregistré un recul lié à la maturité de ce segment de marché mais ont été aidés par la hausse de leur prix moyen durant les ventes de Noël.

Par F.A.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité