Blue rachète le vendéen Oceanis

Créateur de Blue en 2005, son dirigeant Nicolas Boittin en a fait une entreprise qui devrait réaliser 31 M€ de chiffre d'affaires cette année. Crédit photo : N.B.

Créateur de Blue en 2005, son dirigeant Nicolas Boittin en a fait une entreprise qui devrait réaliser 31 M€ de chiffre d'affaires cette année. Crédit photo : N.B.

L'ex-Bretagne Telecom étend sa présence dans l'Ouest en rachetant le fournisseur vendéen de solutions et de prestations IT Oceanis. Ce dernier lui apporte 4 M€ de chiffre d'affaires et 36 collaborateurs supplémentaires.

Blue (ex-Bretagne Télécom) met, comme prévu, une partie des « dizaines de millions d'euros » qu'il a levées en juillet 2020 au service de sa croissance externe. Le 11 mai, le fournisseur de services cloud (téléphonie, interconnexion réseau, infrastructure informatique) a officialisé l'acquisition d'Oceanis, une société vendéenne proposant une offre de solutions et de prestations IT. Soutenue par Quilvest Capital Partners, Bpifrance et Crédit Mutuel Equity, l'opération a été financée à l'aide de lignes de crédit existantes et nouvelles représentant un total supérieur à 35 millions d'euros. L'an dernier, Oceanis a dégagé 4 M€ de chiffre d'affaires sur la base d'un effectif de 36 collaborateurs. Ces derniers vont rejoindre Blue et travaillent d'ores et déjà sous son nom et ses couleurs. En comparaison, l'acquéreur revendique 24 millions de facturation annuelles pour 110 salariés.

Une offre élargie et une quatrième agence pour Blue

Fondée en 1993, Oceanis propose un offre articulée autour de trois grands domaines : implémentation et exploitation d'infrastructures, systèmes, réseaux et télécommunications ; développement d'applications spécifiques et de logiciels ; infogérance et externalisation de tout ou partie du système d'information. Oceanis dispose notamment d'une connaissance pointue des technologies AS400. Ces prestations sont délivrées par la société de services à un portefeuille d'environ 300 clients.

« Je suis impatient d'accueillir nos nouveaux collaborateurs d'Oceanis, dont les expertises et les talents conjugués aux nôtres constituent un atout formidable et un levier stratégique certain pour accompagner notre dynamique de croissance et poursuivre notre développement géographique », déclare Nicolas Boittin, le PDG de Blue qu'il a créé en 2005. En France, le fournisseur de services cloud disposait déjà d'un réseau de 3 agences (Paris, Nantes, Toulouse) et d'un siège implanté à Châteaubourg (35).  Son infrastructure technique est notamment composée d'un réseau privé de 8 data centers qui lui permettent de servir quelques 3000 clients.

31 M€ de CA en 2021, puis 100 M€ en 2030

Fort de l'apport d'Oceanis et de sa propre capacité à générer de la croissance organique, Blue table sur un chiffre d'affaires de 31 M€ cette année. A plus long terme, en 2030, les revenus devraient atteindre le cap des 100 M€, réalisés à environ 40% par croissance externe.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité