Celeste rachète l'opérateur picard Option Service Telecom

« La connaissance par Option Service Télécom du marché des établissements de santé sera un réel atout pour que Celeste se développe sur ces secteurs », estime Nicolas Aubé, le dirigeant de Celeste. Crédit photo : D.R.

« La connaissance par Option Service Télécom du marché des établissements de santé sera un réel atout pour que Celeste se développe sur ces secteurs », estime Nicolas Aubé, le dirigeant de Celeste. Crédit photo : D.R.

En mettant la main sur l'opérateur et hébergeur Option Service Télécom, son homologue Celeste boucle son deuxième rachat en moins d'un mois. L'entreprise vise les 100 M€ de revenus d'ici 2023.

L'été a été chaud pour Celeste sur le plan de la croissance externe. En juillet dernier, l'opérateur et hébergeur pour entreprise français procédait au rachat de son homologue haut-savoyard Via Numerica. Une première pour l'acquéreur francilien fondé en 2001. Elle lui permet d'étendre sa couverture commerciale et son propre réseau de fibre optique en Rhône-Alpes. Le premier août dernier, c'est sur la société picarde Option Service Telecom que le prestataire a cette fois-ci jeté son dévolu. Sis a Noyon (60), cette derniere apporte à Celeste une couverture commerciale renforcée dans les Hauts-de-France et une présence auprès des acteurs de la santé.

Crée il y a plus de 20 ans par Philippe Laredo, Option Service Telecom dispose de 27 collaborateurs et affiche un chiffre d'affaires annuel de 3,5 M€ pour 2018. Cet opérateur fournit ses services (ToIP, accès internet, data center, téléphonie mobile, ligne fibre optique) notamment aux hôpitaux, maisons de retraite et autres établissements de santé. Il est par ailleurs également le fournisseur du réseau en fibre optique des collèges de l'Oise.

Le fonds Infravia au service de ambitions de Celeste

Ces premières opérations de croissance externe interviennent après la prise de contrôle de Celeste par Infravia, un fonds d'investissement spécialisé dans les infrastructures, en mars dernier. Nicolas Aubé, le dirigeant de Celeste et, jusqu'alors, actionnaire majoritaire de la société, cherchait un partenaire fort pour conquérir de nouveaux clients sur un marché de la fibre optique en pleine expansion. Un objectif que lui permet donc de réaliser le fonds par le biais de rachats. A l'heure actuelle, Celeste dispose de 4000 abonnés environ parmi les entreprises d'un minimum de 10 salariés. D'ici 2023, il compte avoir porté ce nombre à 17 500 clients et avoir fait passer son chiffre d'affaires de 22,5 M€ en 2018 à 100 M€.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité