Cloud : Microsoft a-t-il vraiment gagné la guerre ?

Microsoft bénéficie de sa position dans le SaaS pour gagner les faveurs des grandes entreprises sur le cloud public (Crédit : Microsoft)

Microsoft bénéficie de sa position dans le SaaS pour gagner les faveurs des grandes entreprises sur le cloud public (Crédit : Microsoft)

L'éditeur de Redmond semble être le grand gagnant du cloud auprès des grandes entreprises selon une étude Goldman Sachs. Mais Microsoft doit tout de même rivaliser avec AWS, même si son offre SaaS en fait un élément différenciateur.

2020 a sonné, l'heure du bilan de la décennie 2010 aussi. Et les cabinets d'études semblent s'accorder à dire que ces dix ans auront été ceux de l'explosion du cloud. Il est donc loin le temps où cette technologie n'était considérée que comme une mode. D'après Goldman Sachs, ce serait Microsoft qui aurait gagné la bataille autour de ces technologies. Les chercheurs ont interrogé 100 exécutifs IT d'entreprises classées au Global 2000. A la question de savoir qui était leur fournisseur d'infrastructure cloud, 56 ont répondu Azure, le reste AWS.

Mais si la bataille de l'adoption est en bonne voie de finalisation, la guerre du cloud, elle, commence juste. Selon Goldman Sachs, 23% des charges de travail informatiques sont aujourd'hui dans les clouds publics. Mais ce chiffre atteindra 43% dans trois ans et le marché du cloud pourrait dépasser les 1 000 Md$. Et AWS et Microsoft sont au coude à coude dans cette course. Le trimestre passé, AWS annonçait 9 Md$ de chiffre d'affaires, quand celui d'Azure, il est estimé à 4,33 Md$ sur la même période (Microsoft ne l'a pas communiqué).

Cloud wars

Mais un autre indicateur de la guerre des deux fournisseurs et de la potentielle avance de Microsoft est le contrat Jedi du ministère de la Défense américain. Coiffant AWS sur le poteau, c'est donc l'éditeur de Redmond qui va accompagner la migration dans le cloud des systèmes informatiques du Pentagone. Ce méga-contrat s'élève à 10 milliards de dollars et court sur 10 ans. La firme de Satya Nadella a aussi l'avantage de proposer des solutions SaaS (comme Office 365) en plus de ses offres d'infrastructure, qui réhausse son chiffre d'affaires cloud. Selon les analystes, le groupe pourrait fortement concurrencer les pure-player comme Slack dans le collaboratif ou Salesforce dans le CRM. L'éditeur qui a démocratisé en peu de temps les plateformes de collaboration au travail pourrait perdre des parts de marché face à Teams qui s'intègre à la suite du géant.

L'étude de Goldman Sachs vient corroborer une autre du Synergy Research Group publiée récemment sur l'explosion des infrastructures et logiciels as a service. En dix ans, les dépenses dans le SaaS sont passées de zéro à cent milliards de dollars en 2019 dans le monde. Sur la même période, les revenus de Microsoft sont partis de zéro en 2009 et atteint 20 Md$ en 2019. Soit un cinquième du marché mondial.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité