Covid-19 : baisse historique des ventes de smartphones au T1

Evolution des livraisons mondiales des fabricants de smartphones entre les premiers trimestres 2019 et 2020. Source : IDC

Evolution des livraisons mondiales des fabricants de smartphones entre les premiers trimestres 2019 et 2020. Source : IDC

Touché par les fermetures d'usines en Chine et une chute de la demande, le marché mondial des smartphones a reculé de près de 12% au premier trimestre. Xiaomi et Vovo sont parvenus à maintenir des livraisons en hausse tandis qu'Apple limitait considérablement la casse.

S'il ne faisait aucun doute que la crise du Covid-19 aurait un impact fort sur le marché mondial du smartphone, restait encore à savoir dans quelles proportions. C'est chose faite. Selon IDC, les livraisons de ces terminaux sont tombées à 275,8 millions d'unités au premier trimestre 2020, soit 11,7% de moins qu'à la même période en 2019. C'est la plus forte décroissance que le secteur n'ait jamais connue. Il faut dire qu'il a fait les frais de la conjonction de deux facteurs à l'ampleur inédite. Initialement, en effet, le marché a dû faire face à des problèmes de production en Chine où la crise sanitaire a débuté. Le Covid-19 s'est propagé par la suite dans le reste du monde, ajoutant aux problème de fabrication une forte baisse de la demande.

18,3% de décroissance en Europe de l'Ouest

Le marché Chinois, qui capte traditionnellement un quart des ventes mondiales de smartphones, a d'ailleurs été le plus touché entre janvier et mars derniers. Le nombre de terminaux commercialisés s'y est replié de 20,3%. Aux Etats-Unis et en Europe de l'Ouest, les décroissances ont respectivement atteint -16,1% et -18,3%. « Le marché chinois a enregistré une demande plus forte que prévue en mars au moment où le nombre de cas de Covid-19 refluait. Néanmoins, il s'agissait d'achats qui devaient être faits mais avaient été retardés. Il est peu probable que cette tendance soit soutenue dans les mois qui viennent », indique Will Wong, analyste chez IDC.

Etonnement, certains fabricants ont nagé à contre-courant de la tendance hyper baissière du marché des smartphones au premier trimestre. C'est le cas des chinois Xiaomi et Vivo dont les livraisons ont respectivement progressé de 6,1% et de 7%. Le premier se classe numéro quatre mondial, le second numéro 5. Tous deux ont profité de bons résultats en Inde où ils ont lancé de nouveaux produits avant que le pays n'adopte des mesures de confinement. Dans une moindre mesure, Apple est parvenu lui aussi à éviter la catastrophe. Les volumes de ventes du numéro trois mondial n'ont reculé que de 0,4%, lui permettant au passage de gagner 1,5 point de part de marché à 13,3%.

Samsung et Huawei les plus sévèrement touchés

Finalement, les deux grandes victimes de la crise sanitaire sont les deux chefs de file du marché mondial de smartphones. Samsung, en premier lieu, dont les livraisons ont chuté de 18,9%. Le coréen regagne néanmoins la place de numéro un mondial malgré une part de marché qui baisse de 1,9 point à 21,1%. Numéro deux mondial, Huawei a subi de son côté une baisse de ses ventes de 17,1%.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité