Défaillances d'entreprises : les acteurs des TIC particulièrement touchés en 2023

« Après une phase de rattrapage d'une partie des entreprises tenues à flot grâce aux mesures d'accompagnement mises en place depuis la crise Covid, nous amorçons désormais une nouvelle phase, plus structurelle, davantage liée aux insuffisances financières des entreprises [...] », explique Thierry Millon, le directeur des études d'Altares. (Crédit photo : Altares)

« Après une phase de rattrapage d'une partie des entreprises tenues à flot grâce aux mesures d'accompagnement mises en place depuis la crise Covid, nous amorçons désormais une nouvelle phase, plus structurelle, davantage liée aux insuffisances financières des entreprises [...] », explique Thierry Millon, le directeur des études d'Altares. (Crédit photo : Altares)

Les sociétés spécialisées dans l'IT, la bureautique et les télécoms ont fait l'objet d'un nombre de procédures collectives en hausse de 42,5 % l'an dernier. Un taux supérieur de 7 points à la moyenne de l'ensemble des entreprises françaises.

L'IT, la bureautique et les télécoms n'ont pas échappé à la vague importante de défaillances qui a touché l'ensemble des sociétés immatriculées en France en 2023. Pour mémoire, 57 729 procédures de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire directe ont été prononcées l'an dernier, tous secteurs confondus. Un nombre en progression de 35,8 % par rapport à 2022, selon Altares. Dans le seul domaine des nouvelles technologies, la progression a été encore plus importante, atteignant +42,57 %, ou 1 393 entreprises touchées. L'inflation des défaillances y a toutefois été moins importante au quatrième trimestre 2023 (+32,6 %), par rapport à l'environnement général (+37,2 %).

Cela fait maintenant deux ans que les défaillances d'entreprises explosent en France. 2022 avait en effet été le théâtre d'une augmentation historique de 49 % (+36,4 % pour les secteurs technologiques), qui tranchait avec la progression de seulement 9 % en 2021 (+2,57 % pour les secteurs technologiques) et la baisse jamais vu entre 30 ans de 38,1 % enregistré en 2020 (-30,2 % pour les secteurs technologiques). « Après une phase de rattrapage d'une partie des entreprises tenues à flot grâce aux mesures d'accompagnement mises en place depuis la crise Covid, nous amorçons désormais une nouvelle phase, plus structurelle, davantage liée aux insuffisances financières des entreprises qui doivent naviguer dans un environnement économique extraordinairement tendu », explique Thierry Millon, directeur des études d'Altares.

De fortes hausses dans la maintenance et l'édition logicielle

Catégorie comptant parmi les plus touchées dans le domaine des technologies, les éditeurs ont souffert en 2023 d'un nombre de défaillances en hausse de 110 % pour ceux spécialisé dans les logiciels systèmes et de réseaux, et de 20 % pour ceux développant des applicatifs. Les professionnels de la réparation d'ordinateurs et d'équipements périphériques n'ont pas non plus été épargnés, avec un nombre de procédures en progression 59 %. De leur côté, les spécialistes de la tierce maintenance de systèmes et d'applications ont fait l'objet de 25 procédures, soit 38,8 % de plus qu'en 2022. Pour achever cette liste non-exhaustive, on peut également citer le cas des sociétés de conseil en systèmes et logiciels informatiques dont 301 (+31 %) ont été touchées par des procédures de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire directe.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité