Dell : quelles peuvent être les conséquences du LBO ?

La bataille est engagée entre Michael Dell d'un côté (*), le fonds Blackstone de l'autre (**), pour prendre le contrôle de Dell par une procédure de LBO (***). Au-delà de cet aspect financier, le Gartner cherche à anticiper les conséquences de cette opération pour les partenaires et les clients du constructeur.

Dans une note de recherche, Adrian O'Connell, directeur au Gartner explique les conséquences possibles de la reprise de Dell par un LBO. Auparavant, il table sur deux certitudes : Dell veut rester dans l'informatique d'entreprise, son partenariat avec Microsoft est un élément clé de son avenir.  « L'implication de Microsoft dans le LBO peut indiquer des efforts conjoints et renouvelés de ces deux acteurs dans les tablettes et les smartphones », explique Adrian O'Connell.

Pour lui, Dell a élaboré une stratégie pour se réinventer en tant que fournisseur dans l'informatique d'entreprise. Les PC de bureau et la mobilité représentant toujours 49% de son activité, l'activité PC est importante pour Dell car elle génère beaucoup de revenus et de flux de trésorerie. Mais ses faibles marges signifient qu'elle ne peut pas soutenir et faire croître l'entreprise dans son ensemble.

Le Gartner se veut donc attentif. Dell a réaffirmé sa présence dans les PC, mais il faut rester prudent, surveiller les signes de danger, comme les retards de livraison, les commandes incomplètes ou mal remplies, le manque éventuel de réactivité des équipes.

La partie PC grand public présente des risques

Les clients de Dell, selon le Gartner doivent surveiller de près ces facteurs, établir des plans de rechange avec d'autres fournisseurs si le besoin s'en fait sentir. Il faut par exemple s'assurer qu'un  contrat OEM puisse s'interrompre sans pénalité, de sorte qu'un plan de rechange soit possible.

Adrian O'Connell estime que Dell a beaucoup de travail à faire, car les clients veulent savoir comment ce LBO va affecter leurs opérations en cours et déterminer si leur engagement à long terme avec Dell est viable. En effet l'impact du LBO sur les produits et les offres n'est pas précisé, il faut donc que les clients de Dell s'assurent que les contrats sont bien respectés. 

Le calendrier du LBO est une variable importante. Il peut accélérer les processus de rationalisation chez Dell. Pour le Gartner certains domaines vont être plus stratégiques que d'autres : la sécurité, les logiciels d'infrastructure, les réseaux, le stockage, les serveurs, les services. En revanche, les secteurs à risque sont  toutes les zones à faible marge, comme les PC grand public.

(*) Michael Dell est accompagné par le fonds Silver Lake et Microsoft
(**) Blackstone envisagerait de reprendre les activités de financement aux côtés de GE
(***) le leveraged buy-out, LBO, consiste à racheter une entreprise en s'endettant et en se remboursant par les bonnes performances futures, c'est l'effet de levier (le leveraged)  



Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité