Divalto passe la vitesse supérieure à l'international

Inauguré le 26 novembre 2015, le nouveau siège de Divalto à Entzheim (67) accueille désormais plus de 200 salariés. Crédit photo : D.R.

Inauguré le 26 novembre 2015, le nouveau siège de Divalto à Entzheim (67) accueille désormais plus de 200 salariés. Crédit photo : D.R.

L'éditeur Divalto met son offre de CRM mobile SwingMobility dans les mains de revendeurs, en France comme à l'étranger. Pour développer aussi ses ventes d'ERP hors de l'Hexagone, il a créé un statut de partenaire Master Distributeur chargé de localiser ses logiciels et de constituer des réseaux de ventes indirectes locaux.

Divalto a clôturé son exercice 2015 sur une quatorzième année consécutive de croissance. L'an dernier, l'éditeur de logiciels de gestion et de CRM mobile a en effet dégagé 19,6 M€ de chiffre d'affaires, soit 17% de mieux que lors des 12 mois précédents. L'entreprise a notamment profité de revenus supplémentaires issus du rachat de SwingMobility, qui a largement contribué à hausse de 165% des facturations provenant de ses offres en mode SaaS. Toutefois, le résultat d'exploitation qui apparaîtra prochainement dans le bilan consolidé de Divalto ne devrait s'afficher qu'en faible croissance par rapport aux 3 M€ environ qu'il représentait en 2014. « L'année passée, nous avons beaucoup investit, à la fois en R&D, pour faire évoluer nos produits, et en termes de ressources humaines avec 50 collaborateurs dont 25 proviennent de SwingMobility », justifie Thierry Meynlé, le président du directoire de Divalto.

SwingMobility en route pour l'Allemagne, le Royaume-Uni et le Benelux

Une partie des dépenses réalisées par l'éditeur a d'ailleurs été orientée vers l'offre SwingMobility. L'application de CRM mobile a été totalement traduite en anglais en utilisant le standard Unicode. Grâce à ce travail, Divalto s'est tout récemment lancé dans une stratégie de commercialisation de ce produit à l'international, pas le biais d'un réseau de ventes indirectes. Des partenariats commencent aussi à être noués en France autour de Swing Mobility. Dans l'Hexagone, trois à quatre partenaires ont déjà été recrutés. Des revendeurs canadiens ont également répondu à l'appel et des accords avec des professionnels de l'IT présents en Allemagne, au Royaume-Uni et au Benelux sont en cours de finalisation. « Notre ambition est de faire passer le chiffre d'affaires de notre activité CRM mobile de 4 M€ en 2015 à 10 M€ d'ici trois ans », explique Thierry Meynlé.

La société n'en reste pas moins déterminée à faire progresser aussi son activité historique d'éditeur d'ERP. « Dans ce domaine, nous tablons sur un chiffre d'affaires de 20 M€, au plus tard d'ici trois ans, contre 16 M€ en 2015.Quand on sait que les ventes de licences d'ERP progressent au mieux de 3,5% par an dans les bonnes années, on voit que notre objectif est ambitieux», indique le dirigeant de Divalto. Le chemin de la croissance passe ici aussi par le développement des ventes de l'éditeur à l'international. A l'heure actuelle, ces dernières ne représentent que 8% de son chiffre d'affaires dans les ERP. Pour qu'elles s'apprécient, Divalto a mis en place un statut de Master Distributeur destiné à des partenaires étrangers. Ceux qui en bénéficient sont chargés de localiser et de maintenir le logiciel ainsi que de constituer un réseau de revendeurs locaux. Le premier Master Distributeur activé par Divalto l'a été en Espagne début 2015 avec valeur de test. Des Master Distributeurs ont ensuite été recrutés au Maghreb et en Afrique (ils étaient déjà « simples » distributeurs de Divalto) et en Belgique début 2016. La conclusion de partenariats avec de nouveaux Master Distributeurs en Allemagne, au Royaume-Uni et au Portugal est en cours.

Divalto s'organise en deux divisions

Ses activités dans les domaines de l'ERP et du CRM mobile obéissant à des dynamiques différentes, Divalto a décidé de s'organiser en deux divisions distinctes au début de l'année 2016. «Sur le marché du CRM Mobile, notre mode de fonctionnement est celui d'une start-up. En outre, la division qui gère cette offre doit être distinguée du reste de la société car elle peut fournir ses produits en complément de nos ERP mais aussi de ceux d'éditeurs tiers», explique Thierry Meynlé. Sur l'effectif total de 200 salariés que compte la société, 140 d'entre eux sont affectés à son activité ERP et 60 à sa division CRM mobile. Cette dernière a aussi pour objectif de boucler le développement d'une nouvelle application fusionnant les applications de CRM DS-Mobileo et SwingMobility en un seul et même produit d'ici début 2017. De quoi expliquer que l'éditeur aura embauché 20 collaborateurs de plus à l'issue de son exercice en cours. La moitié d'entre eux est déjà en poste depuis le premier trimestre.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité