Docaposte, Dassault Systèmes et Bouygues Telecom s'allient dans le cloud de confiance

« L’entreprise proposera des services aux meilleurs standards du marché reposant sur l’infrastructure cloud souveraine Outscale de Dassault Systèmes », promet le consortium Numspot. (crédit : Geralt / Pixabay)

« L’entreprise proposera des services aux meilleurs standards du marché reposant sur l’infrastructure cloud souveraine Outscale de Dassault Systèmes », promet le consortium Numspot. (crédit : Geralt / Pixabay)

Les annonces autour des offres de cloud de confiance se multiplient comme des petits pains depuis des mois. Cette fois c'est au tour de Docaposte, Dassault Systèmes et Bouygues Telecom de sortir du bois. Et pour une fois sans hyperscalers américains, puisque la partie infrastructures et logiciels reposera sur Outscale.

Ce n'est pas le printemps mais les offres cloud de confiance fleurissent. Pas un mois, voire semaine, ne passe en effet sans que l'on assiste à des pluies d'annonces dans ce domaine, non sans arrières pensées commerciales des fournisseurs qui les proposent, bien au contraire. Quel que soit le niveau d'attente des entreprises en la matière d'ailleurs car le cloud de confiance n'a en effet jamais empêché de grands organismes (Airbus, Bpifrance, le ministère de la santé...) de lorgner du côté des grands fournisseurs clouds américains et on ne voit pas en quoi leur disponibilité sur le marché changera quoi que ce soit à la donne. Pour la plupart d'entre elles, il faudrait déjà qu'elles arrivent (Bleu, S3NS, Amazon-Atos...) mais ce n'est pas prévu avant de longs mois.

En attendant donc, les fournisseurs français s'engouffrent dans une brèche opportune pour occuper le terrain du cloud de confiance avec des offres dont certaines disposent déjà du fameux sésame SecNumCloud délivré par l'Anssi. C'est le cas par exemple d'Oodrive qui a annoncé une alliance opportune avec Tixeo et Olvid dans le « collaboratif de confiance » il y a quelques semaines. Maintenant c'est au tour du triumvirat frenchie Docaposte, Dassault Systèmes et Bouygues Telecom d'entrer à leur tour dans la danse du cloud de confiance, avec le soutien en sus de la Banque des Territoires. Pour l'occasion le quatuor s'est allié dans un consortium baptisé Numspot « destinée prioritairement aux acteurs économiques et institutionnels français qui ne trouvent pas actuellement de solutions répondant à leurs besoins : secteur financier (banques, assurances), secteur de la santé (hôpitaux...) et secteur public (État, collectivités locales, opérateurs) ». Un coup de canif à peine déguisé à l'endroit de tous les fournisseurs, y compris américains, proposant de longue date des offres HDS labellisées...

Une offre souveraine en hébergement de données de santé de classe internationale

L'offre de services de Numspot orientée hébergement des données de santé est attendue pour 2023 avec rien de moins comme ambition de devenir sur le marché européen « l'offre de référence de cloud de confiance ». Pour ce faire, l'alliance compte sur plusieurs atouts. « L'entreprise proposera des services aux meilleurs standards du marché (performance, scalabilité, sécurité, prix, responsabilité environnementale) reposant sur l'infrastructure cloud souveraine Outscale de Dassault Systèmes, qui bénéficie de la qualification SecNumCloud », peut-on lire dans un communiqué. « Hébergeur de données de santé et futur schéma européen de cybersécurité EUCS, Numspot s'appuiera pour cela sur la complémentarité des expertises technologiques et des capacités d'investissement des quatre partenaires français du consortium ».

Suite à cette annonce, le gouvernement n'a pas manqué - sans surprise - d'enthousiasme et l'a fait savoir : « j'appelle de mes voeux l'ensemble des administrations et des entreprises à se saisir des offres souveraines et de qualité dont fera partie Numpost, afin de protéger nos données les plus sensibles. La plupart des grands acteurs se sont désormais emparés de la doctrine française de cloud de confiance et cela doit nous inspirer à l'échelle européenne », a indiqué Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique. Et Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications d'enfoncer le clou : « notre objectif est clair et consiste à faire émerger des champions européens du cloud. Le partenariat entre 4 acteurs industriels français majeurs montre que notre stratégie centrée sur la qualité de service et la protection des données est la bonne. Le maintien de notre souveraineté réside dans la capacité de nos entreprises à développer des solutions innovantes en matière d'infrastructures numériques. Je salue donc la création de Numspot qui en est un exemple concret ». Reste plus qu'à attendre l'allumage pour voir les étincelles.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité