EMC World 2014 : EMC lorgne du côté des objets connectés

Joe Tucci, (CEO d’EMC), Paul Maritz (CEO de Pivotal) et Pat Gelsinger (CEO de VMware) lors du point presse d'EMC World 2014 à Las Vegas.

Joe Tucci, (CEO d’EMC), Paul Maritz (CEO de Pivotal) et Pat Gelsinger (CEO de VMware) lors du point presse d'EMC World 2014 à Las Vegas.

Joe Tucci, CEO d'EMC, estime que l'Internet des objets est une bonne opportunité pour la collection d'outils disponible chez VMware et Pivotal.

En direct de Las Vegas - Les systèmes informatiques des 20 dernières années ne seront pas en mesure de gérer l'Internet naissant des objets, qui fera appel au cloud computing, à la virtualisation, au stockage et une analyse plus efficace des big data selon grand, selon EMC. Lors d'un point presse à l'occasion de la convention annuelle EMC World, les principaux dirigeants de la firme et de ses divisions ont mis en avant leur vision pour les années à venir. Joe Tucci, (CEO d'EMC), David Goulden (CEO d'EMC II), Pat Gelsinger (CEO de VMware), et Paul Maritz (CEO de Pivotal), ont ainsi vendu la « 3ème plate-forme » de l'informatique capable de répondre aux défis à venir.

En plus des dispositifs grand public et des équipements industriels connectés à l'Internet des objets, le flot de données et les opportunités offertes par les nouvelles technologies rendront obsolète la classique architecture client-serveur, a déclaré Paul Maritz, CEO de la division Pivotal d'EMC. La « 3ème plate-forme » informatique conduite par les terminaux mobiles, le big data, les clouds publics et privés et les réseaux sociaux balayerait en effet la « 2ème plate-forme ancrée dans la technologie client-serveur ». La firme de Boston a profité de son évènement à Las Vegas pour marteler le message d'un avenir combinant son coeur de métier, la conservation et la gestion des données, avec VMware, RSA Security et Pivotal afin d'offrir les briques dont les entreprises auront besoin pour réussir cette transition.

Toutes les briques pour former la « 3ème plate-forme » IT

EMC présente ce modèle comme une fédération qui permettra aux entreprises de résoudre des problèmes distincts et de conjuguer leurs efforts avec d'autres. L'Internet des objets amènera tous les actifs de l'entreprise à travailler ensemble, selon Joe Tucci. « Si j'ai conçu quelque chose comme devant être parfait pour la fédération, avec des contributions multiples, ce serait l'Internet des objets », a déclaré Tucci . L'Internet des objets amène les entreprises à recueillir des données beaucoup plus nombreuses depuis un plus grand nombre de dispositifs et à stocker l'ensemble sur des plates-formes comme la baie Elastic Cloud Storage qu'EMC vient d'annoncer. Les outils big data de Pivotal peuvent ensuite rapidement ingérer et analyser ces données pour permettre aux entreprises de réagir plus vite. Au milieu de cette chaîne, on retrouve le datacenter et l'infrastructure cloud basés sur les technologies de virtualisation application, serveur et réseau de VMware, a indiqué Joe Tucci.

EMC affirme qu'il est plus intéressant de travailler en tant que fédération que comme une société monolithique parce que l'univers informatique évolue rapidement. Les entreprises ont aujourd'hui recours à EMC et à ses divisions, car l'informatique traditionnelle est à la traîne face à ces changements, a déclaré Jeremy Burton, responsable marketing et produits chez EMC. Alors que la plupart des départements informatiques restent concentrés sur la classique architecture client -serveur, la gestion de l'entreprise demande un meilleur support des terminaux mobiles, de nouvelles façons de réduire la fracture numérique et des cycles de développement rapide. « Pour innover les entreprises ne font plus seulement appel à l'informatique interne» a souligné M. Burton. Au lieu de cela, elles se tournent vers des clouds publics tels qu'Amazon Web Services. La réponse d'EMC est simple : des clouds hybrides, qui peuvent combiner les ressources offertes par le cloud public avec la sécurité et la fiabilité des systèmes internes.

Le cloud hybride comme solution universelle

Pour aider les clients à construire des clouds hybrides, la firme de Boston a ainsi présenté sa Hybrid Cloud, une architecture de référence pour créer étape par étape un cloud hybride à partir des briques disponibles chez EMC et dans ses filiales. EMC a également annoncé que la solution Cloud Foundry PaaS de Pivotal est maintenant disponible avec vCHS, la plate-forme cloud public de VMware. Pivotal décrit Cloud Foundry comme un système d'exploitation pour le cloud, sur lequel les applications basées sur le cloud peuvent prospérer. Avec le support de vCHS, c'est le premier véritable cloud hybride PaaS de l'industrie, selon Pat Gelsinger, CEO de VMware.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité