Fleur Pellerin veut « polliniser » la France avec des fablabs

Les « fablabs » (abréviation de l'anglais fabrication laboratory, ou ateliers de fabrication numérique) sont des lieux ouverts, disposant de terminaux et accessibles à des entrepreneurs et des développeurs. Ils permettent de développer l'économie participative. Et c'est devenu l'un des chevaux de bataille de Fleur Pellerin qui veut favoriser le co-working et le crowdfunding, deux aspects de l'économie numérique participative. Mais toute l'économie participative, qu'elle soit numérique ou pas, génère du numérique, le co-voiturage par exemple a nécessité des applications spécialisées.

La Fondation Fing a récemment élaboré un rapport sur le sujet, balayant diverses expériences dans le monde. Une communauté s'est formée sur ce thème, OuiShare, elle a organisé un sommet à Paris le 26 mai dernier.

La ministre française de l'économie numérique veut s'en inspirer. Elle a réuni mardi une centaine de chefs d'entreprise à Bercy, c'était le Bercy Jam ! Fleur Pellerin veut développer ces fablabs sur tout le territoire, le « polliniser » selon son expression afin que l'esprit d'entreprise et celui des développeurs se rencontre. Un appel à projets est en cours, il permettra de financer l'implantation de dix fablabs d'ici fin 2013. L'objectif de Fleur Pellerin est que des fablabs soient présents partout en France dans les trois ans à venir.

 

 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité