5

Free Mobile : plus 60 000 emplois seraient détruits dans les télécoms

L'arrivée du 4ème opérateur mobile, préparée depuis des années, bouleverse néanmoins le paysage des télécoms. Son impact sur l'emploi fait l'objet de nombreuses craintes et supputations.

Le professeur Bruno Deffains (*) (en photo) a rédigé un rapport sur l'impact de l'arrivée de Free Mobile dans les télécoms en termes d'emplois. C'est la 1ère étude sérieuse sur le sujet. Elle explique très bien l'évolution du secteur avant de formuler des hypothèses et  de livrer les conséquences possibles et chiffrées du « tsunami Free ».

L'étude rappelle d'abord que trois niveaux d'emplois sont à distinguer : les emplois internes, à l'intérieur même des opérateurs, les emplois directs, ceux générés par les opérateurs auprès de leurs partenaires de 1er rang (distributeurs, administrations, fournisseurs), les emplois induits enfin, ceux créés chez les partenaires des partenaires de 1er rang. Toute variation des epmlois dans le secteur se fait donc par rapport à une valeur de référence, celle qui additionne les trois types d'emplois sur l'année 2011.

L'étude évalue le chiffre d'affaires total des opérateurs mobiles à 23,7 milliards d'euros, leur valeur ajoutée créée à 5,1 milliards d'euros, les emplois internes à 24 000. Pour les partenaires de 1er rang, la valeur ajoutée créée est de 7,8 milliards d'euros, les emplois directs à 130 000. Quant aux autres partenaires, leur valeur ajoutée se monte à 12,9 milliards d'euros, les emplois s'élèvent à 191 000.

Au total, l'activité mobile a dégagé, en 2011 en France, une valeur ajoutée de 25,8 milliards d'euros (somme des 3 valeurs ajoutées des trois secteurs) et 345 000 emplois.  

Les effets de Free Mobile sur la facture

Ajouter un commentaire
5
Commentaires

PLANCHOT Mon activité est les télécoms. L'arrivée de Free a détruit 3 emplois dans mon entreprise. Les Opérateurs ont financé leurs baisses de CA sur les dos de leurs partenaires en: - les concurrençant par des offres souscrites sur le Net, - baissant les rénumérations, - démarchant directement les parcs de leurs partenaires, - résiliant les contrats des distributeurs avec la suppression des récurrent sur le CA . Le consommateur est pour le moment le gagnant (provisoire). Comme pour l'Internet, les prix vont remonter, les 4 opérateurs vont s'entendre. Dans la mobilité les accés illimités à l' Internet ont subitement disparu en attendant de revenir avec un supplément de prix..

Phoneman Bonjour, Voici le résultat du low cost ! Je ne comprend pas très bien la réaction des opérateurs. Ils se sont fait traîner dans la boue par le nouvel arrivant, se sont fait traiter de voleurs et les clients de pigeons. Résultat au bout de 4 mois: Le nouvel opérateur affiche un taux d'échec des communications proche de 50% et les opérateurs historiques ont baissé les prix... pour rien ! Car la majorité des utilisateurs veulent un mobile au gout du jour, et Free ne pourrait de toutes façons pas absorber aussi vite un nombre d'abonnés pouvant déstabiliser les opérateurs historiques par le pillage de leur parc. Leur réaction est donc une mauvaise stratégie, nous n'avons pas vu les constructeurs automobiles baisser leur prix lors de l'arrivée du constructeur low cost Dacia ! Quand on achète du low cost on a forcément le service qui va avec !

Gino Tous les opérateurs savaient que Free allait arriver et il savait aussi que Free allait faire une offre au juste prix. Cela fait plus de 4 ans que Free a entrepris les démarches. Qu'est ce qu'on fait les opérateurs historiques pour anticiper l'arrivée de Free? Réponse : Rien. Ils ont attendu.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité