IDC alourdit encore ses prévisions de recul pour les dépenses IT mondiales

La progression future du segment des infrastructures reposera sur les investissements des entreprises dans les solutions destinées cloud.

La progression future du segment des infrastructures reposera sur les investissements des entreprises dans les solutions destinées cloud.

Les récentes évolutions du marché mondial de l'IT amènent IDC à porter à -5,1% ses prévisions de décroissance pour le secteur en 2020. Grâce aux investissements attendus dans le cloud, seul le segment des infrastructures semble pouvoir encore dégager un chiffre d'affaire en hausse.

Plus ça va moins ça va. Prenant en compte les résultats enregistrés par le marché de l'IT en avril, IDC s'attend maintenant à ce que la décroissance du secteur atteigne -5,1% dans le monde cette année. Sur 12 mois, les dépenses représenteraient ainsi 2 200 Md$. En mars, le cabinet d'études ne tablait encore que sur une baisse des investissements de 2,7%.  « Inévitablement, une récession économique majeure, particulièrement au deuxième trimestre, va se traduire par une forte réduction à court terme deq achats des entreprises directement impactées par la crise sanitaire », commente Stephen Minton, analyste chez IDC.

Tous les segments du marché, ou presque, seront touchés. En particulier celui des terminaux, principalement composé des PC et des smartphones, auquel est prédit un repli annuel de 12,4% (contre -8,8% en avril) en valeur. Pour les PC, cela s'apparente à un double peine puisque leurs ventes étaient déjà attendues en baisse en 2020 du fait de la fin d'un cycle important de mises à jour des parcs. Quant aux fournisseurs de smartphones, ils devront attendre pour que leur Smartphones 5G qui devaient relancer le marché génèrent une demande importante.

Gestion et support amortiront la décroissance dans les services

S'agissant des services IT, la dernière édition du baromètres d'IDC anticipe une baisse annuelle de facturations de 2,6% (contre 2% précédemment). Elle proviendra en grande partie des reports de grands projets. Néanmoins, une grande partie des revenus des prestataires IT devrait passer à travers les coupes dans les dépenses des clients. Cela sera le cas pour le chiffre d'affaires qu'ils tirent des services relatifs à la gestion et au support des systèmes informatiques des clients.


IDC alourdit de 2,4% ses prévisions de décroissance annuelles pour le marché de l'IT.

Même le secteur des logiciels, qui devait jusqu'ici sortir son épingle du jeux, doit maintenant se projeter sur une baisse de sa valeur. Cette dernière, estime IDC, va se contracter de 1,9%, alors qu'en mars le cabinet d'études pariaient encore une hausse de 1,7%. Les éditeurs ne devraient donc pas résister au report des projets et des déploiement de nouvelles applications. Et pour cause, il existe un lien fondamental entre le taux d'emploi et les dépenses en licences logiciels.

3,8% de croissance prévu pour les infrastructures

Finalement, le segment des infrastructures est le seul phare qui brille encore pour le marché mondial de l'IT en 2020. Ses revenus devraient connaître une progression de 3,8% cette année. Toutefois, sa lumière se fait moins forte elle aussi, puisqu'IDC lui prédisait encore 5,3% de croissance en mars. La progression future dont sont toujours gratifiées les infrastructures IT repose sur les investissements des entreprises dans les infrastructures cloud. Ils sont motivés, selon le cabinet d'études, par une volonté des clients de maitriser leurs coûts et de reporter les dépenses en capital qu'ils auront à consentir en mises à jour de leurs data centers et de leurs applications.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité