Infinigate France croque D2B Informatique pour peser dans le SMB

Patric Berger, directeur général d'Infinigate France : « Le rapprochement ouvre également beaucoup de possibilité de vente croisées, soit la possibilité pour nos revendeurs d'aller cibler le segment du SMB, et l'opportunité pour ceux de D2B de s'attaquer à des entreprises de plus grande taille. » Crédit photo : D.R.

Patric Berger, directeur général d'Infinigate France : « Le rapprochement ouvre également beaucoup de possibilité de vente croisées, soit la possibilité pour nos revendeurs d'aller cibler le segment du SMB, et l'opportunité pour ceux de D2B de s'attaquer à des entreprises de plus grande taille. » Crédit photo : D.R.

Le groupe Suisse Infinigate a racheté le VAD français D2B Informatique pour le fusionner avec sa filiale Hexagonale. Forte de cet apport, cette dernière ajoute le segment du SMB à sa cible qui englobe déjà le mid-market et les grandes entreprises.

Le marché français de la distribution de solutions de cybersécurité poursuit sa consolidation. Après les rachats d'Abbakan par Ingram Micro (mai 2019) et d'Exer par le belge Kappa Data (novembre 2021), c'est au tour de D2B informatique de changer de mains pour passer dans celles du groupe Suisse Infinigate. L'opération a été officialisée ce 6 janvier et devrait être clôturée lors du trimestre en cours, après avoir obtenu les approbations réglementaires nécessaires. En la menant, l'acquéreur poursuit l'objectif de renforcer l'activité de sa filiale française et de diversifier sa clientèle de revendeurs.

Créée en 2014, Infinigate France s'est développée en approvisionnant les revendeurs informatiques présents sur les segments du mid-market et des grandes entreprises. Avec l'apport de D2B, la société va pouvoir se faire aussi un nom sur le segment du SMB dont son homologue fondé en 1989 s'est fait une spécialité. Les stratégies jusqu'ici différentes des deux entreprises focalisées sur la sécurité IT se traduisent par un recoupement de leurs catalogues respectifs limité aux solutions d'Acronis et de SonicWall. Parmi ses marques phares, Infinigate France compte Check Point Software, Barracuda, Okta ou encore Radware. De son côté, D2B développe ses ventes avec les solutions de Watchguard, F-Secure ou encore Arcserve, pour ne citer qu'elles.

800 nouveaux clients revendeurs potentiels pour Infinigate

« D2B travaille avec environ 1200 revendeurs actifs, contre 600 à 700 pour Infinigate France. Grâce à la faible redondance entre les offres de nos deux sociétés, environ 800 des clients de D2B constituent de tout nouveaux clients pour Infinigate France. Le rapprochement ouvre également beaucoup de possibilité de vente croisées, soit la possibilité pour nos revendeurs d'aller cibler le segment du SMB, et l'opportunité pour ceux de D2B de s'attaquer à des entreprises de plus grande taille », indique Patric Berger, le directeur général d'Infinigate France.

La filiale hexagonale d'Infinigate comme D2B Informatique sont basés en région parisienne, la première à Boulogne-Billancourt (92), le second à Charenton-le-Pont (94). Chacun de ces sites emploie environ 25 personnes qui ont vocation à être rassemblées à terme, de même que D2B sera absorbé par Infinigate France. « L'intégration devrait être complète d'ici juillet 2022 », précise Patric Berger. Le nouvel qui sera ainsi créé représente une base de chiffre d'affaires de 70 M€, dont environ 20 M€ proviennent de D2B. Yves Boccara, le dirigeant de D2B, lui apportera son expérience, notamment en gérant le développant des ventes des produits Watchguard.

Faire d'Infinigate un acteur de poids sur le marché européen

Aux dires de Patric Berger, le rachat de D2B n'est que le premier d'une série d'acquisitions qui doivent permettre à Infinigate d'étendre sa puissance de feu en Europe. Actuellement, le groupe Suisse, en concurrence frontale avec le français Exclusive Networks, est présent dans 11 pays sur le vieux continent, principalement au Nord et en zone germanophone. Il compte donc se développer au Sud et plus globalement sur les autres marchés où il n'est pas présent. L'objectif de l'entreprise est de doubler son chiffre d'affaires pour le porter à 1,5 Md$, en grande partie par croissance organique néanmoins.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité