Intel fait briller le NVMe-oF/TCP avec Lightbits Labs

Intel et Lightbits Labs s'associent pour améliorer les performances du NVMe/TCP

Intel et Lightbits Labs s'associent pour améliorer les performances du NVMe/TCP

La collaboration entre Intel et Lightbits Labs entend améliorer la solution de stockage NVMe/TCP de la start-up en se détachant du Fibre Channel et en optimisant l'utilisation des ressources matérielles.

Intel s'est associé à Lightbits Labs (en investissant dans la start-up aux côtés de Dell et Cisco), pour améliorer les performances des systèmes de stockage dans les centres de données. Les deux sociétés prévoient de développer des solutions désagrégées dans le but de réduire le coût total de possession (TCO) des systèmes de stockage, en limitant notamment les allocations de capacité inutiles.  En affinant l'attribution des ressources de stockage, Lightbits entend allouer juste ce qui est nécessaire aux applications et VM. Le résultat final est - en théorie du moins - une moindre consommation électrique puisque l'espace non utilisé n'est plus attribué. Il est toujours difficile - à moins de disposer d'outils analytiques dédiés - d'optimiser l'allocation prévisionnelle des ressources de stockage. Le cloud peut toutefois contribuer à affiner cette gestion de l'espace disponible ou réservé en mode hybride.

Installée à San Jose, en Californie, et fondée en 2016 à Kfar Saba, en Israël, la start-up se considère comme le «créateur» de NVMe-over-TCP car elle a contribué au code et a travaillé aux côtés de Facebook, Intel, Cisco, Dell EMC et Micron pour développer le NVMe- over-TCP standard, qui a été ratifié par le consortium NVM Express à la fin de 2018 en tant que couche de transport de liaison. Lightbits vise également à améliorer le TCO en éliminant le besoin de recourir à du matériel spécialisé. Avec de LightOS NVMe over Fabrics TCP (NVMe-oF/TCP), la start-up a en effet développé une plate-forme de stockage en mode blocs définie par logiciel qui regroupe un espace de stockage flash NVMe répartit sur plusieurs noeuds sur Ethernet exploitant le protocole TCP/IP plutôt qu'un réseau spécialisé plus coûteux tel que le Fibre Channel.

Des SSD plus rapides en NVMe Intel, qui commercialise des SSD NVMe avec des composants NAND flash ou Optane n'est probablement pas le premier nom auquel on pense dans le petit monde du stockage, mais il travaille avec les principaux fournisseurs. Le fondeur explique que LightOS, tout en étant entièrement optimisé pour le matériel Intel, offrira aux clients une efficacité de stockage améliorée, réduira la sous-utilisation et maintiendra la compatibilité avec l'infrastructure existante sans compromettre les performances. 

« Les centres de données sont en cours de transformation, la désagrégation et la composabilité des ressources étant essentielles pour répondre aux exigences d'efficacité nécessaires pour faire face à l'explosion des données », a déclaré Rémi EL-Ouazzane, vice-président et directeur de la stratégie et du développement commercial du groupe plates-forme de données chez Intel , dans un communiqué de presse. «Nos capacités matérielles différenciées associées au logiciel innovant NVMe over Fabrics de Lightbits offrent à nos clients communs une solution économique et exceptionnelle pour résoudre ce point d'inflexion stratégique ».

Des équipements Intel pour commencer La solution de stockage LightOS a été testée avec les adaptateurs réseau Ethernet 800 d'Intel avec Application Device Queues (ADQ), conçue pour obtenir un Ethernet plus rapide et plus prévisible. ADQ permet à l'interface NVMe-oF/TCP d'atteindre des performances de stockage distribué dans la même plage que les protocoles basés sur RDMA, tandis que NVMe-oF/TCP permet une large adoption en raison de sa facilité de déploiement et de son évolutivité. Intel affirme que LightOS avec ADQ sur la carte Ethernet 800 montre jusqu'à 30% d'amélioration de la prévisibilité du temps de réponse mesurée par la latence de queue P99.99, jusqu'à 50% de réduction de la latence moyenne et jusqu'à 70% d'augmentation du débit mesurée en IOPS lorsque en utilisant ADQ vs sans ADQ. En plus de l'adaptateur Ethernet Intel, LightOS sera également taillé pour fonctionner avec le stockage persistant Optane et les SSD NAND 3D (QLC) d'Intel, ainsi qu'avec ses contrôleurs Xeon. 

Lightbits Labs n'est pas la première start-up spécialisée dans le stockage NVME-oF dans laquelle Intel investit. C'était déjà le cas pour la prometteuse jeune pousse E8 Storage, que nous avons rencontré plusieurs fois dans le cadre de l'IT Press Tour, et qui a fini dans l'escarcelle d'AWS.  , mais n'a pas divulgué les détails financiers de son investissement. Des protocoles tels que NVMe et NVMe-oF permettent un stockage flash ultra-rapide et à faible latence, ce qui signifie que les entreprises peuvent exécuter des applications distribuées, notamment Kubernetes, et accéder aux données en temps quasi réel.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité