IoT : Palo Alto Networks s'offre la start-up Zingbox

Avec le rachat de la start-up Zingbox, Palo Alto accélère dans la sécurité IoT sans passer par la case développement interne. (Crédit : D.R.)

Avec le rachat de la start-up Zingbox, Palo Alto accélère dans la sécurité IoT sans passer par la case développement interne. (Crédit : D.R.)

Pour renforcer ses solutions de sécurité dans le domaine de l'IoT, Palo Alto Networks annonce l'acquisition de la start-up Zingbox, fondée en 2014 par des anciens de Cisco.

Spécialisée dans la sécurité IoT, la start-up Zingbox est sur le point de passer dans le giron de Palo Alto Networks. L'équipementier propose 75 millions de dollars pour emporter la mise, avec un ajustement en cash si nécessaire. Les trois co-fondateurs de la start-up installée à Mountain View et fondée en 2014, Xu Zou, May Wang et Jianlin Zeng, devraient rejoindre Palo Alto après la vente officielle, attendue au premier trimestre fiscal 2020 de l'équipementier.

Avec ce rachat, Palo Alto compte renforcer son expertise et ses propositions dans le domaine de la sécurité des dispositifs et capteurs connectés à Internet. Bien que ces outils puissent être très avantageux pour les entreprises, ils comportent aussi souvent un risque énorme sur le plan de la sécurité. Les produits actuels de sécurité pour l'IoT se concentrent principalement sur le profilage et l'inventaire des dispositifs, et non sur la détection ou l'arrêt d'attaques sophistiquées. Les entreprises sont obligées d'intégrer plusieurs produits de sécurité IoT entre différents fournisseurs, ce qui entraîne une complexité, des coûts plus élevés et des interventions manuelles. Zingbox apporte donc à l'équipementier une solution de sécurité en mode souscription reposant sur le cloud. Les ingénieurs de la start-up viendront aider les équipes de Palo Alto à intégrer leur solution.

Des acquisitions nécessaires pour gagner du temps

Il s'agit de la quatrième entreprise de sécurité rachetée par Palo Alto cette année. Elle a déjà acquis deux sociétés, PureSec et Twistlock, le même jour au printemps dernier. Plus tôt, elle avait également jeté son dévolu sur Demisto pour un montant de 560 millions de dollars. Toutes ces acquisitions ont pour but d'étoffer le portefeuille d'offres de sécurité de l'équipementier sans avoir à développer ce type d'outils en interne à partir de zéro.

Nikesh Arora, CEO de Palo Alto Networks, explique ainsi : « La prolifération des dispositifs IoT dans les entreprises a laissé les clients face à une énorme lacune dans la protection contre les attaques de cybersécurité. Avec l'acquisition proposée de Zingbox, nous fournirons un abonnement unique en son genre pour nos plates-formes Firewall et Cortex Nextgen qui donnent aux clients la possibilité d'obtenir le contrôle, la visibilité et la sécurité de leurs appareils connectés à l'échelle ».

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité