IPO : Cloudera compte lever 200 M$ en entrant en bourse

Tom Reilly, CEO de Cloudera, occupait auparavant la même fonction chez ArcSight. (crédit : D.R.)

Tom Reilly, CEO de Cloudera, occupait auparavant la même fonction chez ArcSight. (crédit : D.R.)

L'éditeur Cloudera spécialisé dans les solutions et services big data Hadoop a officiellement déposé auprès de la SEC un dossier d'introduction en bourse. La société envisage de lever au moins de 200 millions de dollars grâce à cette IPO.

Tom Reilly, le sémillant CEO de Cloudera, s'est enfin jeté à l'eau. Alors que depuis quelques semaines, on pressentait une prochaine introduction en bourse du spécialiste en solutions et services autour du célèbre framework open source big data Hadoop, celle-ci vient d'être confirmée. Dans un document officiel remis vendredi à l'autorité américaine des marchés financiers (SEC), on apprend ainsi que la société compte réaliser une IPO pour lui permettre de lever près de 200 millions de dollars. Il s'agit là d'une estimation qui a de fortes chances d'être revue à la hausse d'ici la réalisation de cette opération.

Cloudera a en outre indiqué que le nombre d'actions ordinaires en circulation après cette offre devrait être d'un peu plus de 113 millions d'actions, sans préciser toutefois le nombre de nouvelles actions effectivement mises sur le marché. Près de 65 millions d'autres actions sont annoncées comme étant exclues de cette opération. Une grosse part du capital devrait rester aux mains des actionnaires historiques, au premier rang desquels Intel qui a investi pas moins de 741,8 millions de dollars dans la société en 2014. A date, le fondeur américain possède 22% du capital de Cloudera, contre 16,3% pour Accel et 12,5% pour Greylock Partners. Cloudera sera cotée sur le New York Stock Exchange sous le symbole CLDR.

Une valorisation de 4 milliards de dollars

Cloudera, concurrent direct d'Hortonworks qui s'est lui introduit en bourse en 2014, a clôturé 2016 avec un chiffre d'affaires en hausse de 57% à 261 millions de dollars et des pertes de 187,3 millions de dollars contre un peu plus de 203 millions un an plus tôt. La société, qui compte 1 470 employés au 31 janvier 2017, a levé depuis sa création en 2008 près d'un milliard de dollars. Elle est valorisée autour des 4 milliards.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité