L'année 2020 se conclut très positivement pour Rubrik

« Rubrik n'est pas centré que sur la restauration de données mais aussi le data management, la compliance et la sécurité », a expliqué Bipul Sinha, CEO de Rubrik lors d'un point presse en visioconférence lundi 21 décembre 2020. (crédit : D.R.)

« Rubrik n'est pas centré que sur la restauration de données mais aussi le data management, la compliance et la sécurité », a expliqué Bipul Sinha, CEO de Rubrik lors d'un point presse en visioconférence lundi 21 décembre 2020. (crédit : D.R.)

Le spécialiste en sauvegarde cloud et data mangement a réalisé malgré la crise sanitaire une belle année 2020 côté résultats. Un renforcement des fonctions gouvernance et sécurité des données est en cours coté solutions.

Les indicateurs sont au vert pour Rubrik. C'est notamment ce qui est ressorti d'un point presse ce lundi 21 décembre 2020 avec son CEO Bipul Sinha et son directeur général France Nicolas Combaret. « Cette année a été une grosse année avec une demande très forte sur le marché pour des besoins en récupération, sécurité et gouvernance des données », a expliqué Bipul Sinha. « On va continuer a faire grossir et étendre le business ».

Si Rubrik reste discret sur ses revenus, la société qui a levé début 2019 plus de 260 millions de dollars pour étoffer son portefeuille de solutions se porte comme un charme, y compris en France. « On a eu d'excellents résultats, au-delà des objectifs avec une très forte augmentation du chiffre d'affaires », souffle Nicolas Combaret qui a rejoint en début d'année le spécialiste de la sauvegarde cloud et data management. « Depuis juin le nombre de prospects et le volant d'affaires en en croissance avec une augmentation de trimestre en trimestre de plus de 40% ». Faits significatifs pour l'entreprise : le nombre de contrats signés dépassant le million d'euros est en hausse et la croissance des revenus tirée majoritairement de l'extension du périmètre des projets chez des clients existants.

Consolider ses atouts en sauvegarde, restauration et contrôle des données « Rubrik n'est pas centré que sur la restauration de données mais aussi le data management, la compliance et la sécurité des données », martèle  Bipul Sinha. Ce n'est donc pas un hasard si le groupe compte mettre les bouchées double dans ces domaines pour les mois qui viennent. « On pense que la sécurité et la gouvernance des données est essentielle, cela nécessite du contrôle et de la détection d'intrusions mais aussi de l'atténuation et de la prise de conscience qui sont stratégiques ». A noter que Rubrik a développé en propre sa technologie de lutte contre les ransomwares qui sera renforcée aussi dans les mois à venir. 

Interrogé sur le récent rachat de la start-up Igneous Systems à propos de la perspective de remplacer sa technologie de système de fichiers distribués par celle de stockage objet de sa proie, le CEO de Rubrik a été très clair : « On ne va pas changer notre système de fichiers avec le stockage objet d'Igneous car il est mieux adapté pour les données non structurées et celles venant des capteurs connectés », a expliqué Bipul Sinha. Pour ce qui concerne les clients d'Igneous, une stratégie de migration vers ses plateformes est au programme. « On a construit une nouvelle architecture fondamentale par couche en séparant le logiciel du hardware car cela nous parait fondamental », explique par ailleurs Bipul Sinha. Pas question donc pour Rubrik de se lancer dans la course au stockage primaire - le groupe ayant opté pour une stratégie agnostique de support avec les principaux acteurs du marché HPE, Dell, NetApp, etc - mais bien de continuer à consolider ses atouts combinant logiciel de sauvegarde et de restauration en environnement cloud hybride et fonctions d'orchestration, data et control plane adossés à des appliances matérielles pour répondant aux besoins d'entreprises de toutes tailles. Un postulat qui lui réussit plutôt bien jusqu'à présent.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité