L'australien Empired racheté par Capgemini 145 M€

Les administrateurs d'Empired ont recommandé aux actionnaires de voter en faveur de l'acquisition proposée par le CEO de l'entreprise Russell Baskerville. (Crédit Empired)

Les administrateurs d'Empired ont recommandé aux actionnaires de voter en faveur de l'acquisition proposée par le CEO de l'entreprise Russell Baskerville. (Crédit Empired)

La SSII Capgemini paiera 0,84 euro par action pour racheter Empired, un spécialiste australien de la transformation numérique et du cloud.

Basé à Perth, l'intégrateur de systèmes Empired a conclu un accord en vue de son acquisition par Capgemini pour un total de 233 millions d'euros. Même si son siège est situé en Australie occidentale, l'entreprise Empired est très présente sur la côte est du pays et en Nouvelle-Zélande. Elle possède notamment des bureaux à Auckland, Wellington, Christchurch et Dunedin, grâce à l'acteur local Intergen, acquis en 2014. Selon Kaylene O'Brien, directrice générale de Capgemini A/NZ, si l'opération est menée à bien, l'acquisition d'Empired permettra à l'intégrateur français de systèmes globaux de renforcer sa présence en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Cette annonce de rachat fait suite aux multiples acquisitions réalisées par la multinationale dans la région au cours des 12 derniers mois. « Après l'acquisition réussie de RXP Services and Acclimation, Capgemini franchit une nouvelle étape dans ses objectifs de croissance en Australie et en Nouvelle-Zélande. L'ambition d'Empired de créer le meilleur avenir possible colle parfaitement avec nos valeurs pour construire ensemble un avenir inclusif et durable », a encore déclaré la directrice générale de Capgemini A/NZ. En outre, l'acquisition permettra à Capgemini de renforcer son portefeuille clients dans les secteurs de l'exploitation minière, des services publics et de l'administration. De son côté, Empired pourra tirer parti de la dynamique de Capgemini dans la région Asie-Pacifique, mais aussi de son offre de services et de son envergure mondiale et offrir des opportunités de carrière à son équipe.

Renforcer la présence de la SSII en Asie Pacifique Selon une déclaration déposée par Empired auprès de l'Australian Securities Exchange (ASX), l'accord équivaut à un prix de 145;5 M€. Selon l'intégrateur de systèmes basé à Perth, cela équivaut à un ratio valeur d'entreprise/bénéfice avant intérêts et impôts (EV/EBIT) de 16,7 fois pour l'exercice clos le 30 juin 2021. Les administrateurs d'Empired ont recommandé aux actionnaires de voter en faveur de l'acquisition, le CEO Russell Baskerville ayant fait part de son intention de voter avec toutes ses actions, soit environ 5,8 % de l'ensemble des actions, pour soutenir l'accord. « Au cours des 15 dernières années, Empired a construit l'entreprise de services numériques la plus respectée d'Australie et de Nouvelle-Zélande », a-t-il déclaré. « Notre stratégie a permis une croissance significative de la valeur pour les actionnaires et nous sommes convaincus que notre rachat par Capgemini contribuera à accélérer notre part de marché cumulée dans les années à venir », a-t-il ajouté. « S'il aboutit, ce projet offrira des opportunités de carrière exceptionnelles à nos collaborateurs et aura un impact positif pour les clients existants et potentiels en leur donnant accès aux ressources importantes, aux capacités de service et à l'expérience internationale de Capgemini », a-t-il encore déclaré.

Selon Olaf Pietschner, CEO de Capgemini Asie-Pacifique et membre du Comité exécutif du Groupe, les deux entreprises pourront fournir des services complémentaires à travers l'Australie et la Nouvelle-Zélande, renforçant ainsi leurs offres respectives. « La grande expertise de Capgemini en matière de transformation, combinée aux atouts d'Empired comme leader de Microsoft Azure et Dynamics 365, permettra à nos clients en Australie et en Nouvelle-Zélande de profiter de toute la puissance de la transformation numérique, de gérer l'ensemble de leurs activités dans le cloud et de réaliser de la valeur plus rapidement. Nous sommes impatients d'accueillir les professionnels talentueux d'Empired au sein de Capgemini », a-t-il déclaré. Si elle est acceptée par les actionnaires, l'acquisition devrait être bouclée à la mi-novembre au plus tard.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité